• Le Cari ( ou carry)

    Mot d’origine tamoule, signifiant ragoût, ils sont souvent aux préparations portant le nom de curry, mets accompagnés d’un mélange d’épices telles que cumin, moutarde, fenugrec, coriandre, curcuma, etc.

    Le Cari ( ou carry)

    Curcuma

    A la Réunion, le carry ne comporte plus comme épice que le curcuma. Les préparations à base d’épices ressemblant au curry, mais dans des proportions d’épices différentes, sont appelées massalé.

    Le Cari ( ou carry)

    Massalé

    Les applications de ce mode de cuisson sont nombreuses et on peut accommoder de cette façon les viandes (bœuf, cochon, etc.), les volailles (poulet, canard, pintade, etc.), les légumes et les produits de la mer.

    Les viandes et volailles sont généralement coupées en menu morceaux, rissolés puis cuites dans une garniture aromatique, composée d’oignons émincés finement, d’ail, de thym, de tomates concassées, de curcuma, de sel et de poivre. Ces denrées sont ensuite mouillées à l’eau froide et mijotées. Les plus connus sont le “carry volaille”, en général pour les “poulets pays”, “carry la patte cochon”, carry tangue, carry canard, etc.

    Le Cari ( ou carry)

    Cari poulet

    Dans beaucoup de familles, les viandes sont mélangées à des légumes ou fruits verts et comportent ainsi pas ou moins de sauce : “carry ti jacques boucané”, carry poulet aux palmistes, carry de porc au chou de Vacoas ou bois de songes, patates chouchou, etc.

    Le Cari ( ou carry)

    Boucané au chou Vacoas

    Les poissons et fruits de mer sont préparés différemment. Ils sont rajoutés crus à une sauce roussie à base d’oignons, d’ail, de thym, de piment, de gingembre, de tomates, de curcuma. Le mouillement et le temps de cuisson sont moins importants que ceux des viandes. Les plus connus sont le “carry poisson rouge”, “carry tigris” ou “macabis”, “carry langouste”, bichiques (sans mouillement) et camarons (mer et eau douce). Les crustacés et coquillages sont souvent préparés comme les carrys mais avec une sauce abondante et on les appelle bouillons : bouillon crabe, caranguaises, moules, calottes, homard (nom donné ici à la langouste fraîche).

    On cuisine de cette même manière, les poissons en conserve tels que thon, sardines, maquereaux. Ces conserves faisaient partie des habitudes alimentaires de l’île.

    Le Cari ( ou carry)

    Bichiques

    D’autres préparations, notamment de légumes, peuvent prendre l’appellation de carry, sans employer les techniques précitées. Le mot carry est alors utilisé pour des préparations ressemblant plus aux daubes, aux fricassées, sautés et les “préparation à terre” ou cuisson “touffée”, à l’étouffée. Les denrées sont mélangées avant la cuisson à la garniture aromatique et à la matière grasse et cuites à couvert, souvent sans mouillement : carry chochou, citrouille, “zourite” (variété de pieuvre), tangue, cabri, etc.  

    Source : http://goutanou.re/fonds-commun/les-caris-ou-carrys/

     


    votre commentaire
  • Les Bouchons

    Boulettes de farce à base de viande, de poisson, de crevettes, etc. et d’un légume, enrobées d’une pâte et cuites à la vapeur

    Recette : Les Bouchons

    Pâte :

    Farine 250 gr
    Eau 15 à 20 cl
    Blancs d’œuf 2 pièces
    Sel 1/2 c café

    Farce :

    Poitrine de porc (Désossée et sans peau) 600 gr
    Sel 1 c café
    Poivre 1/2 c café
    Ve-tsin (facult) 1/2 c café
    Oignons verts 1 botte
    1 légume (chouchou, chou, poireau…) 150 à 200 gr

    RÉALISATION DE LA PÂTE

    Mettre la farine en fontaine dans un grand bol (saladier), Mélanger les blancs d’oeuf avec l’eau, le sel, Verser le liquide (peu à peu) dans la fontaine et ramener la farine au centre.
    Travailler la pâte pour obtenir une boule souple qui ne colle pas aux doigts.
    La quantité d’eau indiquée l’est pour mémoire et peut ne pas être utilisée en totalité.
    Laisser reposer au frais, recouvert d’un torchon humide.

    CONFECTIONNER LA FARCE

    Hacher finement la viande.
    Ajouter l’assaisonnement, les oignons verts émincés finement, ainsi que le légume émincé finement (chouchou, chou, poireau, etc.).

    ABAISSER LA PÂTE

    A l’aide d’un laminoir ou d’un rouleau pâtisserie, abaisser la pâte finement (1 à 2 mm maximum d’épaisseur), en s’aidant de farine (ou de fécule de manioc pour éviter que ça colle).
    Découper des carrés de pâte de 6 cm X 6 cm environ.

    MONTER LES BOUCHONS

    Disposer une cuillère à soupe de farce sur chaque carré de pâte et ramener les extrémités vers le sommet de façon à obtenir une forme de bouchon.
    Les réserver sur un plat légèrement huilé.

    CUIRE LES BOUCHONS

    Dans un panier perforé, huilé, cuire à la vapeur pendant une dizaine de minutes.
    Une autre méthode consiste à les pocher dans une eau frémissante, jusqu’à ce que les boouchons remontent à la surface.
    Il est possible ensuite de les congeler et les réchauffer dans un cuiseur à vapeur.

    OBSERVATIONS

    On peut aromatiser avec du combava, du rhum (peu),faire d’autres farces (crevettes, poisson, poulet, etc.).    


    votre commentaire
  • Recette : Boulettes de pois chiches à l'indienne

    Vendredi 3 Juin 2016 - 10:43

    Le pois chiche, l’un des ingrédients principaux de la gastronomie orientale, contient beaucoup de nutriments comme, entre autres, des fibres, des protéines et des vitamines. Cette légumineuse peut se trouver au supermarché comme au marché sous la forme de grains (cuits ou crus) ou bien déjà traitée et sous forme de farine. Cet article vous invite à connaître quelques propriétés et les bienfaits des pois chiches, un aliment qui peut être utilisé dans une dizaine de plats différents !


    Ingrédients pour 6 personnes

    • 450 g de pois chiches secs
    • 1 oignon
    • 2 gousses d’ail
    • 2 c. à soupe de persil haché
    • 1 c. à soupe de coriandre hachée
    • 2 c. à café de cumin moulu
    • ½ c. à café de levure
    • Huile de friture
    • Sel, poivre

    Etapes de préparation

    1 Laissez tremper les pois chiches dans l’eau au moins 4 heures. 
    2 Pelez et hachez finement l’oignon et l’ail. Egouttez les pois chiches et mixez-les environ 30 secondes pour les réduire en un hachis fin. Ajoutez ensuite la coriandre, le cumin, l’ail, l’oignon, le persil, la levure, du sel et du poivre. Puis, mixez pendant 10 secondes. 
    3 Formez des petites boulettes, et déposez au frais. 
    4 Préparez un bain d’huile de friture dans une casserole. Plongez-y les boulettes par deux ou trois et faites-les frire 2 minutes. Egouttez-les avec une écumoire et posez-les sur du papier absorbant. 
    5 Une fois toutes les boulettes cuites, faites une deuxième cuisson de 2 minutes, toujours par deux ou trois. Egouttez-les bien avant de servir.

    Astuces et conseils pour Boulettes de pois chiches à l'indienne

    Dégustez avec une sauce au yaourt au concombre et à la menthe.   

    votre commentaire
  • zambrevatte2

     

    LES ZAMBREVATTES

     

    zambrevatte2

     

    Légumineuse d’origine africaine ou indienne, sa cuisine s’étend sous les tropiques et il est connu en Haïti, à Madagascar, aux Antilles…

     

    Plante à ombre pour certaines petites cultures, on le trouve aussi en bordure des champs ou le long des clôtures. On le trouve sur nos marchés du mois de mai à septembre. Difficile à écosser car son enveloppe renferme une substance huileuse qui noircit les doigts, il est vendu souvent écossé.

    Rarement utilisé sec, ce grain vert complète les zambrocals ou les carrys de volaille, parfois de massalé. Le mot vert désigne ici l’état d’avant maturité. Les zambrovates peuvent être verts pâles ou foncés, violets ou crèmes.

     

    GOUTANOU sur FACEBOOK


    votre commentaire
  • Recette Paté créole nature
     

    Lacasedenoé Cuisine.
    Photo de Lacasedenoé Cuisine.
     
     

    Ingrédients (pour 5 personnes) :

    - 500 g de farine
    - 150 g de sucre
    - 1 sachet de sucre vanillé
    - 1 cuillère à café de sel fin
    - 1 cuillère à soupe de curcuma
    - 3 œufs et 1 jaune d'œuf pour la dorure
    - 250 g de graisse (saindoux)
    - un peu de thym frais (ou en poudre)
    - 15 cl de liqueur anisette

    Préparation de la recette :

    Bien mélanger la farine, le sucre,le sucre vanillé,le sel,le safran et le thym.
    Puis ajouter les œufs,la graisse et ajouter la liqueur, on obtient alors une pâte homogène après le pétrissage.
    Laissez reposer la pâte et pendant 1 heure
    Placer la pâte dans le moule, dorer la pâte et enfourner pendant 45 minutes à 150°C (thermostat 5).

    PS : on peut incorporer dans le pâté créole de la confiture ou de la viande


    votre commentaire
  • DOMBRES DE CREVETTES
     
     
    Photo de L'Empire Culturel Créole.

    Dombrés de crevettes (recette facil et rapide)

    il fo :


    500 g de grosses crevettes
    3 tomates
    1 bouquet garni
    1 oignon
    1 feuille de bois d’inde
    2 gousses d’ail
    1,5 citron vert
    1 piment végétarien
    1 piment fort
    eau
    sel, poivre


    Pour la pâte à dombrés :


    500 g de farine
    5 c. à soupe d'huile au choix (pas d’huile d’olive)
    1/2 verre d'eau
    1 pincée de sel


    Préparation
    pour Dombrés de crevettes

    1Commencez par la pâte, versez un peu moins que les 500 g de farine pour pouvoir les ajouter si la pâte est trop collante. Faites un puits, versez-y le sel, puis l’huile et l’eau, puis ramenez la farine sur le trou et remuez, d’abord doucement puis fortement.


    2Vous devez obtenir une pâte ferme non cassante, mais légèrement collante, cependant elle ne doit pas rester sur les doigts, donc cela dépend du dosage de l’eau par rapport à la quantité de farine. Si elle colle à vos doigts, rajoutez le reste de farine et mélangez. Elle doit avoir une belle couleur claire, ou jaune, selon l’huile que vous utiliserez.


    3Réservez, en couvrant avec un torchon.


    4Nettoyez les crevettes, décortiquez-les, enlevez la queue et faites une petite incision sur le dos de la crevette, enlevez la veine, car elle lui donnerait un goût amer.


    5Mondez les tomates, coupez l’oignon, l’ail, et la moitié du piment végétarien et un bout du piment fort (le piment fort selon la taille du morceau que vous couperez donnera plus ou moins de piquant au plat, alors avec modération).


    6Mettez les crevettes à tremper dans le jus de citron vert, elles deviendront blanches.


    7Mettez dans une cocotte, de l’huile, et versez-y le bouquet garni, l’oignon, et 1 des gousses d’ail, la feuille de bois d’inde et la moitié du piment végétarien.


    8Ecrasez les tomates, et versez-les dans la cocotte, versez les crevettes, avec le jus de citron.


    9Laissez-les revenir, environ 5 à 7 min, il ne faut pas qu'elles perdent trop en taille, car la cuisson est longue.


    10Versez 3 verres d’eau et attendez une légère ébullition.


    11Avec une écumoire


    12Malaxez la pâte, vous devrez avoir les mains sèches car vous devez formez des boules avec cette pâte.


    13Prenez, une très petite quantité de pâte, de la taille du bout d’un doigt, pas plus car elle enfle à la cuisson, puis posez-la au centre de la paume de la main, puis faites des mouvements circulaires avec une de vos main, en gardant la pâte dans l’autre (comme si vous vous frottiez les mains, mais en faisant des ronds).


    14Mettez-la dans la cocotte, avec la sauce, faites-en autant avec tout le reste de la pâte, (les premières sont difficiles mais vous prendrez vite le coup de main).


    15Quand vous avez presque fini votre pâte, remettez les crevettes dans la cocotte, et puis terminez vos boules, puis mettez le morceau de piment fort, salez, poivrez et fermez la cocotte.


    16Les dombrés doivent cuire, au minimum 30 min, car elle doivent fondre dans la bouche, mais sans que les crevettes disparaissent (c’est pour cela que la taille des crevettes est importante).


    17Si vous estimez la sauce trop réduite pour le temps de cuisson, et que le fond risque de brûler, rajoutez un verre d’eau. (de toute façon la sauce sera épaisse et onctueuse).


    18Vérifiez la cuisson, et servez de suite dans un plat de présentation.

     

    Recette par :
    #‎DéliceCréole‬


    votre commentaire
  • Manger pimenter assurerait la longévité

     

     

     

         

     

    Consommer de la nourriture pimentée tous les jours permettrait de vivre plus longtemps, révèle une nouvelle étude scientifique.

     

    Mettez du piment dans votre vie et vous vivrez plus longtemps. En plus de relever un plat et de lui donner un parfum d’ailleurs, les épices accentueraient la longévité. Une étude réalisée par des chercheurs chinois et publiée par la revue britannique BMJ a en effet révélé que grâce à la consommation quotidienne de nourriture pimentée, un être humain pourrait vivre plus longtemps. Il diminuerait ainsi le risque de développer un cancer ou des maladies coronariennes et respiratoires.

     

    Le pouvoir de la capsaïcine
    Cette conclusion est sortie après que des scientifiques ont suivi 199 293 hommes et 288 082 femmes âgés de 30 à 79 ans, soit près de 500 000 personnes, entre 2004 et 2013. Avant le début de l’étude, aucun des participants ne développait un cancer ou des problèmes cardiovasculaires. Les bienfaits de la nourriture pimentée se sont manifestés aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Cependant, le degré d’importance est plus élevé chez ceux qui mangent épicés et qui ne boivent pas d’alcool. La capsaïcine, principal composant du piment y jouerait un grand rôle. Celle-ci pourrait en effet avoir des effets anti-obésité, antioxydant et anti-cancer et anti-inflammatoire.

     

    Piment et décès
    Bonne nouvelle, les personnes qui consomment une nourriture épicée presque tous les jours ont moins de 14% de chance de décéder que celles qui mangent épicé moins d’une fois par semaine. Questionnés par BMJ, les chercheurs ont expliqué que "l’analyse a montré une corrélation inverse entre la consommation de nourriture épicée et la mortalité globale ainsi qu’avec certaines cause de décès (cancers, maladies coronariennes et maladies respiratoires)."

     

    Vers de nouvelles études ?
    Toutefois, le Dr Nita Forouhi, experte en nutrition et épidémiologie à l’Université de Cambridge, a émis des réserves. "On ne sait pas si les corrélations observées sont le résultat direct de la consommation de piment ou bien découlent simplement d’autres éléments positifs dans l’alimentation qui n’ont pas été mesurés", commente-t-elle (propos rapportés par Metro News). La spécialiste a poursuivi en disant que les résultats s’expliqueraient par ailleurs par un possible rapport avec la consommation en grande quantité des boissons telles que l’eau et le thé par ceux qui mangent plus de piment.

    De nouvelles études doivent être menées pour déterminer si la consommation d’aliments épicés améliorerait la santé et réduirait directement la mortalité ou si la longévité est en rapport avec d’autres habitudes alimentaires et styles de vie.


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • RECETTE ROUGAIL DAKATINE

    La dakatine lé bon, hum !! Recette

    Sur des toasts pour l'apéro ou bien à manger avec votre cari

     

    La Dakatine est en fait un beurre d'arachide, beurre de cacahuètes, c'est une marque déposée, française

    Fabriquée à Strasbourg au sein du Département Dakatine des Grands Moulins de Strasbourg, le beurre de cacahuètes Dakatine est obtenu à partir de cacahuètes d’origines sélectionnées, dé-pelliculées et torréfiées avant d’être finement broyées.

    Le rougail Dakatine est simple, c'est juste un mélange d'ingrédients et épices

     

    Recette et ingrédients :

    *3 cuillères à soupe de pâte d’arachide

    *1 demi boite de tomates en boîte concassées de 400g ( soit 200g )
    Ou 2 tomates fraîches
    * 1 oignon
    * Sel
    * Piment

     

    1) Dans une casserole, à feu doux, faites chauffer (voir bouillir) les 200g de tomates en boîte. Mettez -y surtout le jus des tomates. Ne laissez surtout pas les tomates séchées ! Si c’est le cas rajoutez un peu d’eau dans la casserole.
    Si vous optez pour les tomates fraîches, ébouillantez-les pour retirer la peau.

     

    2)Hachez finement vos oignons.

     

    3) Dans un bol, mettez les 2 ou 3 cuillères à soupe de Dakatine. Versez-y ensuite les tomates très chaudes sur cette pâte. Mélangez.

    4) Ajoutez-y les oignons , le sel et le piment (selon vos goûts). Mélangez.

    A noter : il est meilleur de le manger froid, donc préparez le à l'avance, et mettez le au frigo

     

    Bon appétit !!!


    votre commentaire
  • Emincé de poulet au coco

    Emincé de poulet au coco

     

    Ingrédients Pour 5 personnes :

    1 kg de blanc de poulet -

    200g de tomates concassées -

    2 oignons - 5 gousses d'ail -

    1 boîte de lait de coco de 400 ml -

    Thym - 1 cc de curcuma - Sel, poivre

     

    Préparation :

    Faire revenir le poulet dans un peu d'huile jusqu'à ce qu'il soit bien coloré.

    Jeter la graisse en trop.

    Ajouter les oignons émincés. Les faire dorer.

    Ajouter l'ail pilé avec un peu de gros sel, le thym puis le curcuma.

    Verser les tomates et laisser mijoter 5 minutes.

    Ajouter le lait de coco et laisser cuire à feu doux pendant 20 minutes.

    Goûter, saler et poivrer à votre convenance.

    Pour la déco de l'assiette, penser à saupoudrer votre plat de coco râpé. -

    Servir avec un riz blanc

     

    BON APPÉTIT!!


    votre commentaire
  •  
    L'AFRO'DISIAQUE
    Photo de Distillerie Chatel.
     
    Attention, l'abus d'alcool est dangereux

    votre commentaire
  • RECETTE DU BOL RENVERSE

     

    Une bonne recette qui va vous remplir l'estomac : le bol renversé

     

    Ingrédients

    • 2 blancs de poulet
    • 4 portions de riz blanc cuit
    • 4 œufs
    • 1 petit chou chinois ou Brèdes Chinois
    • 1 carotte
    • 1 sachet de champignons noirs déshydratés ou frais
    • 1 boite épis de maïs ou des minis maïs frais
    • 1 boite de pousses de bambou ou frais
    •  3 oignons nouveaux
    • 2 gousses d'ail
    • 1 morceau de gingembre frais
    •  Sauce soja – huile de sésame –  Sauce huitre
    • 1 c à café de Maïzena

     

    Recette :

    • Émincer les blancs de poulet, les faire mariner avec le mélange Ail et Gingembre
    • Rajouter 1 c à soupe de sauce soja et 1 c à café d’huile de sésame et réservez au frais.
    • Émincer le chou chinois ou vos brèdes, et couper les carottes en fines lamelles
    • Faire tremper les champignons noirs  déshydratés dans de l'eau puis au bout de 5-10 minutes, lorsqu'ils sont réhydratés les découper en lamelles
    • Faire revenir 5 minutes les morceaux de poulet dans un peu d'huile de sésame et 1 c à soupe de sauce soja, remuer  puis réserver.
    • S’occuper ensuite des légumes (chou chinois, carottes, champignons, maïs, pousses de bambou)
    • Mélanger dans un bol 2 cuillères à soupe de sauce soja, 2 cuillères à soupe de sauce d'huitres, 2 cuillères à soupe d'eau et 1 cuillère à soupe de fécule de maïs.
    • Verser ce mélange sur les légumes, laisser mijoter à feu vif pendant 3 minutes et rajouter le poulet
    • Dans une poêle , faire cuire les 2 œufs au plat et les disposer à l'envers dans le fond de vos bols
    • Compléter les bols à mi-hauteur avec les légumes et poulet en sauce
    • Terminer avec du riz cuit, tassez légèrement et retourner sur une assiette de présentation

     

    Une bonne recette qui va vous remplir l'estomac : le bol renversé

    Bon appétit cool

     

     

     

     


    votre commentaire
  • RECETTE CARI THON

     

    C'est une recette simple et rapide...

     

    Ingrédients :

    • Thon en tranches
    • Ail, oignons,thym,curcuma ou safran
    • Tomates, piments, sel, poivre
    • Concombre

     

    Recette de mon cari thon

     

    Préparez vos oignons, pelez les et émincez les

    Pelez vos gousses d'ail, pilez ou coupez petit petit ou hachez

    Coupez vos tomates en petits bouts

    Pelez vos concombres et coupez en tranches fines

    Pilez ou coupez petit petit vos piments

     

    Mettre un peu d'huile dans votre cocotte et laissez chauffer

    Déposez vos tranches de thon et laissez cuire en les retournant de temps en temps

    Baissez un peu votre feu

    Dès que c'est prêt, ajoutez votre ail pilé et remuez vite vite

    Rajoutez ensuite les oignons émincés, le thym, remuez et rajoutez les tomates coupées

    Salez, poivrez et rajoutez votre safran ou curcuma

    Remuez et rajoutez un peu d'eau si besoin

    laissez cuire à feu doux

    Recette de mon cari thon

     

    Préparez votre riz blanc ou safrané

    Préparez vos grains crémeux ( ici pois du cape)

    Recette de mon cari thon

    Pour le rougail concombre :

    Mélangez des oignons finement émincés, votre concombre tranché finement, un peu de sel, un peu d'huile et vos piments pilés

    Recette de mon cari thon

    BON APPÉTIT A ZOT


    votre commentaire
  • ROUGAIL SARDINES OU SAUCE SARDINES (EN BOITE)

     

    Une recette simple et rapide, qui ne revient pas chère ...

    Plus grand chose dans le frigo et pas envie de vous prendre la tête ??

    Voici un plat rapide, copieux et très bon!!!

     

    Pour 4 personnes

    Ingrédients :

    2 Boites de sardines,
    4 Gousse d'ails, Thym
    1 Oignon, 4 Tomates, (Piments si vous aimez)
    Safran (ou Curcuma), sel, poivre et gingembre.

     

    Préparation:

    Débouchez les boites de sardines ,égouttées les pour enlever l'huile, ,
    Pelez et émincez l'oignon
    Pelez les gousses d'ail 
    Les  écrasez  dans un pilon ou moudre aux robots, ou coupez tout petit,avec un petit morceaux de gingembre et le piment à votre goût
    Couper les tomates
    Mettre 1 peu d'huile dans votre cocotte 
    quand celle ci est chaude , mettre l'oignon émincé puis l'ail et le gingembre
    Faire revenir et  mettre  les tomates avec une petite cuillère à café de safran ou de curcuma, du sel (pas trop, les sardines sont salées par elles même) et du poivre et du thym
    Rajouter un peu d'eau et  quand ça commence à bouillir, ajouter les sardines en boite
    Laisser cuire environ 5 bonnes minutes et servez avec du riz blanc

    Une recette simple : le rougail sardines

    Bon Appétit !!!

    votre commentaire
  •  
    LA VANILLE DE LA RÉUNION
     
    Photo de La Réunion, Comen i lé.

    Information sur vanille de La Réunion :

    La Vanille vanilla planifolia est l'espèce la plus prisée dans le monde et c'est elle que l'on cultive à La Réunion. Le fruit du vanillier, la vanille, est une gousse longue. Au moment de la récolte, la gousse est ferme et de couleur vert clair. Les gousses sont regroupées en grappes ou " balais ". Les graines très nombreuses, noires et arrondies, se trouvent à l'intérieur des gousses.

     

     

    La récolte de la vanille à La Réunion:


    Elle a lieu de juin à septembre. Cette période est très délicate. La vanille doit être récoltée à point. Cueillie trop tôt, la gousse séchera difficilement. Elle est facilement attaquée par les moisissures et pourri quelques mois après sa préparation. Cueillie trop tard, la gousse se fend et elle aura une valeur commerciale dépréciée. Il existe quelques signes qui permettent de reconnaître que la gousse est bonne à cueillir. Quand elle approche de la maturation elle perd son brillant; sa couleur est vert clair. Son extrémité encore appelée queue, prend une teinte jaunâtre. Il convient de cueillir la gousse quand la couleur jaune pâle de la queue va aller en se dégradant vers l'autre extrémité, la tête. Les planteurs qualifient ce stade de " queue de serin " la vanille est dite " mure en queue de serin ". Le moment de la cueillette bien identifié, celle-ci doit être faite avec une extrême délicatesse. On saisi la gousse avec la main droite en la prenant par la crosse. On tire ensuite précautionneusement de droite à gauche car il ne s'agit surtout pas d'arracher tout le balai auquel il appartient. Il ne faut pas non plus sectionner avec l'ongle car on risque d'abîmer la crosse. Ce sont les conditions dans lesquelles la récolte s'est faite qui détermineront la qualité de la production


    votre commentaire
  • CONFITURE BABA FIGUE

    Confiture baba figue (bananes) : un régal

    Pour 10 pots environ

    Épluchez 5Kg de bananes (il vous en restera environ 3kg)

    Coupez les en rondelles et jetez les dans une cocotte remplie d'eau bouillante

    Confiture baba figue (bananes)

    Attendez une grosse ébullition (qui recouvre les bananes) et laissez bouillir très fort 4mn

    Confiture baba figue (bananes)

    Égouttez les bananes dans 2 passoires

    Confiture baba figue (bananes)

    Posez la cocotte essuyée sur feu fort

    Versez y 60cl (environ 1/2l) d'eau et 2 kg de sucre roux

    Confiture baba figue (bananes)

    Mélangez et attendez l'ébullition

    Laissez bouillir 4mn à gros bouillons puis ajoutez les bananes égouttées

    Confiture baba figue (bananes)

    Rajoutez 1 bonne cuillère à café de cannelle en poudre, 1 bâton de vanille fendu en 2 et gratté

    Confiture baba figue (bananes)

    Confiture baba figue (bananes)

    ainsi que le zeste de 2 citrons

    Mélangez et attendez l'ébullition

    Baissez ensuite le feu et laissez cuire à petits bouillons pendant 30mn en mélangeant souvent

    Confiture baba figue (bananes)

    Puis mélangez sans arrêt pendant les 5 dernières minutes

    Confiture baba figue (bananes)

    Confiture baba figue (bananes)

    Hors du feu, ajoutez le jus de 2 citrons et si vous aimez 2 cuillères à soupe de rhum (ou rhum arrangé à la banane)

    Confiture baba figue (bananes)

    Mélangez le tout

    Mettez en suite votre confiture en pots

    Fermez les et retournez les pendant environ 1h

    Confiture baba figue (bananes)

    Confiture baba figue (bananes)

    Conservez vos pots de confiture au réfrigérateur 


    votre commentaire
  • Alimentation - Les bienfaits de l'assiette créole

    Do ri, kari, rougail, lo grin ek bred

     

     

    C'est bien connu, le riz est l'aliment de base des réunionnais. Selon un rapport du Cirad, près de 62 kg de riz sont consommés par an et par habitant contre 4 kg en France métropolitaine. Dans les familles créoles, cette céréale est souvent accompagnée de grains, brèdes et de cari.
    Mais l'assiette créole d'aujourd'hui, est-elle réellement équilibrée ?

    " D’un point de vue qualitatif, l’assiette créole d’aujourd’hui riz-grains-brède-cari est intéressante car il y a la présence de féculents, de légumes et de protéines animales. En revanche, en terme de quantité, le rapport entre les différents aliments n’est pas équilibré. En général il y a plus de viande que de légumes sur l’assiette ", précise Fridor Funteu, nutritionniste et directeur de l’Iren (Institut Régionale d’Éducation Nutritionnelle).
     
    Dans la gastronomie réunionnaise, les plats les plus populaires comme le cari poulet ou le rougail  saucisses seraient des plats très caloriques. Le professionnel de la nutrition met notamment l’accent sur les deux viandes les plus consommées sur l’île : le porc et le poulet.

    Il explique : " Ces viandes peuvent devenir de véritables bombes caloriques lorsqu’on les cuisine. D’une part, il y a le gras de la viande et d’autre part, l’huile que l’on ajoute. Pour le poulet, il vaut mieux éviter de le manger avec la peau ".
     
    Selon le nutritionniste, l’assiette créole évolue aujourd’hui de manière négative. En effet, les Réunionnais auraient tendance à accorder trop de place à la viande. Or une surconsommation de protéines animales favoriserait la prise de poids, augmenterait le mauvais cholestérol et génèrerait davantage de toxines dans le corps. " La consommation de viande pose un vrai soucis à La Réunion. Les gens sont conscients qu’ils consomment trop mais pour eux c’est difficile de changer d’habitude alimentaire ", constate le médecin.
     
    Dans une journée, la ration de viande, de poisson et d’œuf recommandée est d’environ 150 grammes (1 steak) pour une femme et de 200 grammes (2 steaks) pour un homme. Des rations " largement dépassées " aujourd’hui selon le directeur de l’Iren. " Réduire la consommation de viande est fondamentale et l’assiette créole doit accorder davantage de place aux légumes ", insiste-t-il. Selon lui, sur l’île 2% des Réunionnais respecteraient la recommandation des 5 fruits et légumes par jour préconisée par le Programme National Nutrition Santé.
     
    Le patrimoine alimentaire de l’île est pourtant riche. En effet, selon le nutritionniste, le Réunionnais pourrait manger un féculent différent par jour pendant un mois.

    Entre le manioc, les 100 variétés de patate douces existantes, les grains (lentilles, haricots rouges, blancs, voeme,…) et les fruits amylacés (ti jacques, fruit à pain,…), l’assiette créole peut devenir une vraie assiette équilibrée.
     
    Les brèdes seraient de moins en moins consommés
     
    Une autre composante de l’assiette créole : les brèdes réunionnais.

    Par le passé, dans les familles réunionnaises, la viande était consommée uniquement le dimanche et les brèdes toute la semaine. " Lontan mi rapel  nou té manz un ti morso koson ou sinonsa volay lo dimans. La somin nou té mané do ri, lo grin ek bred ryen dot", se souvient Céline Germane, vendeuse de brèdes au marché forain du Chaudron.
     
    Aujourd’hui, la situation est différente, les brèdes seraient de moins en moins consommés par les Réunionnais selon le directeur de l’Iren. Ces plantes comestibles sont pourtant bonnes pour la santé. " Les brèdes sont riches en protéines végétales, en fer, en calcium, en fibres et en anti-oxydants ", rappelle le nutrionniste.
     
    Concernant le riz blanc raffiné, un aliment avec un index glycémique élevé, il élève le taux de sucre dans le sang. Ainsi, une surconsommation de riz blanc dans le cadre d’une alimentation déséquilibrée et riche en aliments d’index glycémiques élevés augmente le risque de développer le diabète de type 2. A la Réunion, la tradition veut que le riz est généralement accompagné de grains. Or les légumineuses font partie des aliments à faible index glycémique.

    L’association du riz et des grains est donc une bonne habitude alimentaire.

    Le directeur de l’Iren informe : " sur l’assiette créole, il doit y avoir la même proportion de grains que de riz pour qu’il y ait complémentarité ". Il conclut : " nous avons de la chance sur l’île, les aliments traditionnels subissent peu de transformation. Ils doivent donc retrouver leur place sur les tables réunionnaises. Nous avons ce qu’il faut pour avoir un régime alimentaire modèle. "
     
    Alyssa Mariapin pour www.ipreunion.com


    votre commentaire
  •  
    Ou la déjà vu un ti jaques si grand?
    22 h ·Photo de Tiloun Ramoune.
     
     
     

    Alé Mî invit' In ti Kary Zack (crevette é boukané) midi, Kisa i vyin? RDV.


    votre commentaire
  • Curd aux Goyaviers (ou aux Fraises!)

     

    Publié le 27 mai 2015 par Bleu combava

    lien : http://www.macuisinebleucombava.com/2015/05/curd-aux-goyaviers-ou-aux-fraises.html

     

    Curd aux Goyaviers (ou aux Fraises!)

    C'est en dégustant la publication de mon amie Jenna qui présentait son Curd aux Fraises que m'est venue l'envie irrésistible de le réaliser! Mais là, un lundi de pentecôte, sur mon caillou, je n'avais pas de fraises sous la main! Mais des goyaviers, oui! Car c'est la pleine saison à la Réunion! Ni une, ni deux, j'adapte la belle recette de Jenna à mes petites baies!

    Merci au Bistro de Jenna de m'avoir inspiré! Et sans goyaviers, n'hésitez pas à réaliser sa recette avec de bonnes fraises!

    D'ailleurs, ce rose tendre me fait penser que c'est une idée gourmande pour un cadeau de la Fête des Mères, dans un beau bocal avec un ruban...

     

    Curd aux Goyaviers (ou aux Fraises!)

    pour un gros pot:

    • 250 gr de fraises 315 gr de goyaviers
    • 125 gr de sucre cristallisé 90 gr de sucre roux de canne
    • 20 gr de beurre doux
    • 2 œufs
    • 1 c à café (environ 7 gr) de Maïzena
    • le jus d1/2 citron, vert pour moi

    Mixez les fruits, et pour les goyaviers, passez la purée au tamis pour éliminer les graines.

    Ajoutez le jus de citron.

    Battez les œufs et le sucre dans une jatte. Ajoutez-y la pulpe de fruit et la maïzena tamisée. Battez bien. Transvasez le tout dans une casserole et cuisez doucement en battant constamment (vive le batteur électrique!) jusqu'à épaississement de la préparation. Hors du feu, ajoutez le beurre en parcelles et mélangez vigoureusement. Versez en pot stérilisé et attendez le refroidissement complet avant de le placer au frais. Il se conservera une dizaine de jours.

     

    C'est génial sur des pancake, de la brioche, des crêpes, dans une tarte ou une préparation de gâteau ou encore...à la petite cuillère!


    votre commentaire
  • Les saveurs de La Réunion pour les diabétiques, végétariens, allergiques, intolérants au gluten ou au lactose

     

    Réalisés sur commande par Kali’x Traiteur, les « lunch pack » sont des repas sur mesure destinés aux touristes, conditionnés pour être transportables dans les périples touristiques et sorties sur toute l’île. L’objectif est que même les diabétiques, allergiques ou végétariens puissent découvrir les saveurs de l’île tropicale. Le fameux gâteau patate et de nombreuses saveurs de la Réunion sont à la portée de tous !

     

    JPEG - 132.3 ko
    Exemple de menu lunch pack

    On connaissait la traditionnelle barquette. Voici une innovation culinaire destinée aux touristes et Réunionnais : un repas sur mesure à emporter dans ses sorties sur l’île, compatible avec les différentes intolérances .

    Nous ne sommes pas tous égaux face à notre assiette, et davantage encore lors des voyages. En cause, des contraintes médicales ou personnelles telles que le diabète, les allergies, les intolérances ou le simple choix d’être végétarien. Pour permettre à tous de manger les produits locaux, une jeune traiteur de l’île de La Réunion propose désormais des menus sur mesure à emporter. Il s’agit d’Alix Bernado, créatrice de l’entreprise Kali’x et de ce nouveau concept : le « lunch pack ». Le fameux gâteau chouchou et de nombreuses saveurs de La Réunion sont enfin à la portée des touristes et des réunionnais sur l’île tropicale.

    JPEG - 77.2 ko
    cake aux brèdes patates et au poulet boucané

    Un constat sur nos différences alimentaires

     
    Alix Bernado est partie d’un constat encore plus évident à La Réunion qu’en métropole : nous ne sommes pas égaux face à notre assiette. En effet, l’île compte proportionnellement trois fois plus de diabétiques qu’en France métropolitaine (10% de la population contre 2,9% en métropole).
    Mais la métropole n’est pas en reste avec environ 3 millions de diabétiques, 600 000 personnes atteintes de la maladie coeliaque (intolérance au gluten), 5 à 10% de la population adulte intolérante au lactose (au-delà de ¼ litre de lait consommé). A ces populations s’ajoutent celles qui ont des modes d’alimentation spécifiques, tels que les végétariens (environ 1 million de français).
    A l’île de La Réunion, le sucre de canne est partout. Les produits contiennent souvent plus de sucre qu’en métropole. Et l’on trouve abondamment, comme ailleurs, des produits de consommation courante à base de céréales (contenant le gluten) et des produits laitiers (contenant le lactose). C’est pourquoi, à côté de son activité de traiteur pour les professionnels et les particuliers, Alix a décidé de créer des menus sur mesure pour tous ceux qui n’ont pas la possibilité de goûter aux saveurs « péï » (pays en créole).

    JPEG - 111.4 ko
    Salade des hauts : chouchou formage avocat oeuf amande pistache radis tomates vinaigrette au combava

    Concept unique à La Réunion : des « lunch pack » pour tous les goûts, à emmener partout !

    Depuis sa création en 2011, Kali’x crée des mets qui conviennent à tous. Aujourd’hui, Alix Bernado est le seul traiteur de La Réunion à proposer des plats sans gluten, sans lactose, sans sucre ou allégés en sucre. Pour le plaisir de vos papilles, vous découvrirez les mets gourmands de Kali’x, faciles à transporter et à déguster en randonnée, à la plage ou tout simplement sur votre terrasse. Il y en a pour toutes les spécificités alimentaires.

    Livraison dans le Nord et dans le Sud - info et résa : 06 92 61 16 49 ou kalix.contact@gmail.com

    Voir le profil de Kali’x Traiteur et Pâtisserie

    La Page Facebook

    JPEG - 180.3 ko
    Desserts aux saveurs réunionnaises : gâteau patate douce à la vanille bourbon et chouquettes tangor canelle

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique