• Le programme de Manuel Valls à La Réunion

     

    SIPA

         

    Le Premier ministre sera en déplacement à La Réunion les 11 et 12 juin prochains en présence de Najat Vallaud-Belkacem. Les grandes lignes de son programme sur le département ont été dévoilées. Manuel Valls quittera La Réunion vendredi 12 juin en fin de journée pour se rendre à Mayotte.

    A lire également

    Manuel Valls

    Manuel Valls propose aux maires un fonds d’1 milliard d’euros pour l’investissement public

    Pour lutter contre la tentation djihadiste, Manuel Valls promet un "bataillon de community managers"

    L’Etat va créer deux cellules de "community managers" contre le cyberdjihadisme

    Manuel Valls foulera le sol réunionnais jeudi 11 juin pour une visite prévue sur deux jours. Dès son arrivée, le Premier ministre a prévu de déposer une gerbe devant le monument aux Morts.

    Au programme de sa première journée sur l’île intense, le Premier ministre devrait visiter l’entreprise AKUO énergies avant la tenue d’une table ronde sur la programmation pluriannuelle de l’énergie.

    Autre moment fort programmé pour cette première journée : le déplacement de Manuels Valls dans les locaux du Régiment de Service Militaire adapté de La Réunion (RSMA-R).

    L’emploi devrait également être au coeur de cette visite ministérielle avec un déplacement à Saint-Joseph pour la signature avec des chefs d’entreprises de la charte pour l’emploi local.

    Les différentes filières agricoles devraient aussi être présentées au Premier ministre.

    Vendredi 12 juin, le Premier ministre sera sur la commune de Saint-Denis. Le contrat de ville et le plan logement seront au coeur des échanges.

    Le Premier ministre devrait ensuite rencontrer les acteurs économiques de l’île lors de cette visite.

    Manuel Valls quittera l’île intense vendredi 12 juin en fin de journée pour un déplacement à Mayotte.


    votre commentaire
  • Un futur lycée hôtelier sur la commune de Petite-Ile ?

     


     
    Un futur lycée hôtelier sur la commune de Petite-Ile ?
     
     
    Didier Robert était en visite dans la commune de Petite-Ile ce vendredi 22 mai. Le président de la Région a notamment inauguré l’extension de l’école Les Floralies. Un chantier d’un montant de 2 157 410 € financé à hauteur de 1 462 982 € par la pyramide inversée. 

    L'occasion pour le maire de Petite-Ile, Serge Hoareau de soumettre deux grands projets au président de la Région : l'aménagement du complexe sportif du centre-ville et la réhabilitation du gymnase. Parmi les grands dossiers abordés également ce vendredi, la réhabilitation du bassin de baignade de Grande Anse, un chantier pour lequel le sénateur et président de Région a réaffirmé son soutien. 

    Didier Robert s'est par ailleurs engagé à étudier la possibilité d'implanter un lycée à vocation hôtelière sur la commune. Une demande du maire de Petite-Ile. Une réunion de travail sera organisée afin d'étudier la faisabilité du projet.
     

     

    Vendredi 22 Mai 2015 - 17:22

    votre commentaire
  • Cap Régionales : Didier Robert grand favori mais beaucoup d’indécis

     

     
     
       

    Le 6ème baromètre Abaksys pour Antenne Réunion/RTL Réunion/Le Quotidien se penche sur le trio de tête et détermine qui est vu comme un potentiel vainqueur par les personnes interrogées.

    En mai, deux mois après les élections Départementales, le 6ème baromètre Cap Régionales réalisé par Abaksys pour Antenne Réunion/RTL Réunion/Le Quotidien place Didier Robert, Huguette Bello et Thierry Robert aux avant-postes avec un net avantage pour le président sortant du conseil régional.

    Dans la deuxième partie du sondage réalisé au mois de mai, il a été question de se pencher sur les potentiels vainqueurs du scrutin vus par les sondés.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    À votre avis, qui va gagner les élections régionales de décembre 2015 ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Top 5
    - Didier Robert (44,9%)

    - Ne sait pas (35,4%)
    - Thierry Robert (6,9%)
    - Nassimah Dindar (4,6%)
    - Huguette Bello (4,1%)

     

    Le président sortant du conseil régional, Didier Robert, est largement en tête. Près de la moitié des sondés le voient conserver son poste à la tête de la pyramide inversée.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    À noter une inconnue qui prend beaucoup de place. 35,4% des sondés ont répondu qu’il ne savaient pas qui allait gagner l’élection. Un paramètre important, un tiers des personnes interrogées ne sont pas capables d’identifier un vainqueur.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Thierry Robert pointe à la 3ème place de ce classement (6,9%), il devance Nassimah Dindar avec 4,6% et Huguette Bello à 4,1%. La députée qui a réalisé une montée fulgurante sur le classement des candidats favoris n’est pas imaginée comme une gagnante.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Top 5, par sexe

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Didier Robert, président sortant du Conseil régional a une plus haute côte de popularité chez les hommes (48,8%) contre 41% pour les femmes.

     

    Les femmes sont celles qui ont le moins réussi à déterminer à gagnant (40,3%), mais un tiers des hommes sont aussi indécis.

     

    Thierry Robert est lui aussi d’abord choisi par les hommes (9%) puis par les femmes (4,9%). Nassimah Dindar plus fortement populaire chez les sondés de sexe féminin (6,4%) contre 2,7%. Pour Huguette Bello, tout ce vaut (3,9% chez les hommes et 4,2% chez les femmes).

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Top 5, par âge

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Didier Robert est en tête dans toutes les catégories d’âge mais convainc le moins les sondés âgés de moins de 30 ans (40,5%). Cette tranche est aussi la plus indécise : 41,1% ne sait pas qui va gagner.

     

    Nassimah Dindar est principalement choisie par les moins de 30 ans (7,6%) et Huguette Bello par les 45-59 ans (10,4%).

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Top 5, par profession

    Ce sont les cadres qui voient le plus Didier Robert garder son poste (69,6%) devant les agriculteurs (60%).

     

    Parmi ceux qui ne savent pas qui va gagner, les plus indécis sont les ouvriers presque ex-æquo avec les agriculteurs (40%).

     

    Thierry Robert est plus populaire chez les artisans (15,8%) et les ouvriers (15,2%).

     

    Nassimah Dindar chez les employés (5,5%), tout comme Huguette Bello (8,2%).

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Top 5, par tendance politique

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C’est à droite que la confiance en Didier Robert est la plu forte (60,1%) puis la gauche (33,6%) et le centre (32,1%).

     

    Les plus indécis sont les centristes 42,5% puis la gauche (39,3%) et la droite (26,6%).

     

    Les centristes ont choisi à 11,3% Thierry Robert, Nassimah Dindar (6,6%). Huguette Bello est à 8,4% à gauche, 1,2% à droite et 5,7% au centre.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Top 5, par micro-région

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Didier Robert est le plus populaire sur les 4 micro-régions mais il est le plus boudé dans l’Est (36,8%). Les plus indécis sont les Nordistes (38,6%), ceux qui sont le plus sûrs de connaître le vainqueur sont à l’Est (27,6%).

     

    Thierry Robert et Nassimah Dindar sont avant tout appréciés (9,2% et 10,5%) dans l’Est. Huguette Bello est principalement vue comme vainqueur dans le Sud (4,7%).

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une enquête Abaksys

     

    • L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 539 personnes représentatif de la population de la région âgée de 18 ans et plus, inscrites sur les listes électorales à la Réunion.

     

    • La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas sur les critères socioéconomiques sexe, âge, micro-région et profession de la personne interrogée.
    • L’étude respecte les principes scientifiques et déontologiques de l’enquête par sondage.

    • Les interviews ont été réalisées par téléphone du 06 au 12 mai 2015 par une équipe d’enquêteurs professionnels basée à la Réunion.
    • 46% des interviews ont été réalisées sur appel vers un téléphone mobile (GSM).


    votre commentaire
  • Carrière marrons de Saint-Leu : Thierry Robert pointe les responsabilités

     

    Suite à l’infraction constatée sur le territoire de la Commune, je veux apporter deux précisions essentielles avant qu’il puisse être laissé entendre que je suis opposé aux agriculteurs, opposé à la route du littoral, opposé au développement économique de mon île.
    Non, je ne servirai pas de caution pour pallier les égarements des responsables de ce chantier. Non, je ne servirai pas de caution pour justifier la mauvaise gestion de ce projet.
    En premier lieu, je veux rappeler que je ne suis pas opposé au prélèvement des andains dans les terres agricoles.

    Par les temps difficiles, si cette dérogation accordée par les services de l’Etat pour voler au secours de la Région Réunion peut aider les agriculteurs à avoir un revenu complémentaire, mais aussi à tenir les délais de la construction de la route du littoral, je ne m’oppose pas à cette mesure dérogatoire qui est mise en place actuellement parce qu’elle participe à l’économie réunionnaise.

    Je le dis fermement, je ne serais ni un frein, ni un blocage sur le territoire de Saint-Leu. Je suis d’ailleurs totalement disposé à aider les agriculteurs de la Commune à constituer les dossiers de demande d’autorisation auprès des services instructeurs.
    Cependant et en second lieu, je ne peux cautionner l’anarchie et la désinvolture de certains qui sans aucune autorisation se croient tout permis et saccagent sans scrupules des sites d’exception, appâtés par des marchés juteux.

    Sur le site de la Ravine du trou, à quelques pas du site présumé de la carrière envisagée par la Région, M. Jonathan Rivière a installé une carrière marron.
    Aucune autorisation ne lui a été à ce jour, délivrée. C’est vrai qu’il est un habitué du genre, il s’est déjà installé en toute impunité à la Pointe des Châteaux. Connu par ailleurs des services de la DEAL pour plusieurs infractions pour non respect des règles d’urbanisme, il attend son jugement.

    En tant que Maire, le mauvais pilotage de ce projet par l’actuel Président de Région, me conduit, comme peut-être d’autres Maires, à devoir prendre des mesures de police que je n’aurais dû prendre parce que je le répète, je suis favorable au développement économique, je suis favorable à ce que cela profite aux agriculteurs de ma Commune.
    Comment dès lors, la Région Réunion, qui est aussi garante du respect des grands équilibres dans l’aménagement du territoire, peut-elle cautionner cela ?

    Est-ce parce que Jonathan Rivière est un proche du premier cercle de l’actuel Président de Région ? Est ce parce que Jonathan Rivière copie la Région Réunion en présageant des autorisations qu’elle n’a pas et en signant des marchés précipitamment ?

    Par son amateurisme, son incompétence, l’actuel Président de Région a créé le cadre de toutes ces tensions qui entourent actuellement l’approvisionnement des fournitures.
    Il est seul responsable de toutes ces situations irrégulières et précipitées de carrières marrons que l’on voit naître ici et là, et qui vont mettre en péril nos paysages et accentuer les risques. J’en appelle donc solennellement aux responsables de la Région et de l’état qui ont mis en place ces dérogations de procéder à des études de sols pour garantir les évolutions à venir.
    Tout cela démontre une chose essentielle : la Région Réunion a précipité la signature des marchés de cette route, certainement pas par respect pour nos paysages, certainement pas pour le développement de notre économie et pour aider les agriculteurs.

    Sur le chantier de sa mandature, les Réunionnais ne veulent plus entendre les explications d’un vice-président de la Région. Il faudrait maintenant que l’actuel Président de Région s’explique lui-même, comme il le fait régulièrement sur la coopération régionale, la continuité territoriale….

     

    Photo de Thierry Robert.

    votre commentaire
  • Élections municipales annulées à Sainte-Rose

     

     

    Réunion 1ère

    • Publié le 07/05/2015 | 12:34, mis à jour le 07/05/2015 | 12:44

     

    Le Conseil d’État a confirmé l'annulation des élections municipales à Saint-Rose

     

    © DR
            © DR

     

     

    Le Conseil d’État a confirmé, ce (jeudi) matin à Paris, l’annulation des élections municipales à Sainte-Rose, décidée par le tribunal administratif de Saint-Denis l’an dernier.

    L'absence de mention des raisons pour lesquelles 88 bulletins avaient été déclarés nuls lors du dépouillement n'a pas permis au juge de vérifier la nullité de ces bulletins.
    Compte tenu du faible écart de voix au second tour entre les deux listes candidates, le Conseil d'État en a déduit que le résultat de l'élection ne pouvait être déterminé avec certitude et a donc confirmé l'annulation des opérations électorales.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique