• Le Transporteur 974

     

    Le Transporteur 974

     

    Leur site Facebook : https://www.facebook.com/letransporteur974/services?__xt__=33.%7B%22logging_data%22%3A%7B%22event_type%22%3A%22clicked_view_page_

    services%22%2C%22impression_info%22%3A%22eyJmIjp7InBhZ2VfaWQiOiIzNjQ1OTYwNDM3Mjk2ODkiL

    CJpdGVtX2NvdW50IjoiMCJ9

    fQ%22%2C%22surface%22%3A%22www_pages_home%22%2C%22interacted_story

    _type%22%3A%221591709614453924%22%2C%22session_id%22%3A%22f4494b99eab733c

    bc36c9216ddd3baf5%22%7D%7D

    Le Transporteur 974

     

    Transfert privé VTC, Capacitaire

    De 20€ à 280€
    Transport privé tarification pour le véhicule ou à la place. Chauffeur professionnel à la Réunion.
    Location de véhicule avec chauffeur.

    Le Transporteur 974

    Le Transporteur 974

    Site Web : http://www.letransporteur974.re/

    Réservez en ligne en suivant le lien ci-dessus

     

    Le TRANSPORTEUR 974 est une société spécialisée dans le transport des personnes à bord de véhicule avec chauffeur. Nous proposons des trajets à travers toute l'île de la Réunion: déplacements professionnels, transfert aéroport, courses personnelles, visites touristiques, sorties restaurant et bar... Réservation OBLIGATOIRE!

     

    Des trajets tout en confort

    Nos chauffeurs prennent soin de leurs clients

     

    SIMPLICITE & RAPIDITE

    Plus besoin d'attendre, votre chauffeur arrive à l'heure convenue et vous emmène directement à destination.

     

    PAS DE MAUVAISE SURPRISE

    Les tarifs sont attractif et le coût du trajet est fixé et annoncé lors de la réservation du VTC.

     

    PRESTATIONS SOIGNEES

    Lors de votre trajet, une bouteille d'eau, de la menthe fraîche et des mouchoirs vous seront offerts.

     

    LA TECHNOLOGIE EN PLUS

    Une tablette tactile, un accès wifi gratuit et un chargeur Iphone/smartphone seront à votre disposition le temps du voyage (sur demande).   

     

    La Navette Xpress Saint-Gilles

    Contactez notre chauffeur: 0692 40 57 27

    Notre navette est LA solution pour vos déplacements dans l'Ouest de l'île de la Réunion!
    De Saint-Leu à Saint-Paul, nous assurons votre transport à moindre coût, de jour comme de nuit.

    Le principe?

    Vous souhaitez sortir, aller faire vos courses, votre marché, vous désirez manger au restaurant sans avoir à conduire après votre repas... Réservez notre navette pour votre trajet. Un chauffeur viendra vous chercher directement au lieu de rendez-vous et vous véhiculera là où vous avez convenu d'aller.

    Combien ça coûte?

    Selon le trajet, vous dépensez 1 ou 3 tickets (par aller).

    Les tickets sont en vente:

    • soit chez nos partenaires, par carnet de 8 tickets, au prix de 20 Euros (à régler en espèces)
    • soit directement auprès de notre chauffeur, par carnet de 4 tickets, au prix de 12 Euros (à régler par CB)

    Quelles zones sont desservies?

    Nous nous déplaçons dans une zone allant du front de mer de Saint-Paul (uniquement les jours de marché, c'est-à-dire les vendredis et samedis en journée) à Saint-Leu en passant par le littoral (Boucan, Grand Fond, Saint-Gilles-Les-Bains, La Saline-Les-Bains, La Souris Blanche et Saint-Leu).

    Sur les hauteurs, nous allons jusqu'au rond-point du Centhor par le Théatre de Saint-Gilles et à Roquefeuil.

     

    Le Transporteur 974 : vos déplacements en toute tranquilité 

    Le Transporteur 974 : vos déplacements en toute tranquilité

     


    votre commentaire
  • La Réunion : à la découverte de la route la plus chère du monde

     

    France 2 s'est rendue sur l'incroyable chantier de la route la plus chère du monde.



    La Réunion : à la découverte de la route la plus chère du monde
     

    Le chantier est titanesque. Il vient de franchir un cap avec la pose des premiers piliers. Il est français. Il s'agit de la route côtière à La Réunion. Le coût ? 1,6 milliard d'euros, soit plus de 130 millions d'euros le kilomètre de voie publique. À titre de comparaison, un kilomètre pour une autoroute en plaine coûte cinq millions d'euros, 22 millions pour un ouvrage d'art comme l'autoroute des Titans. Seul le viaduc de Millau, construction unique en son genre a coûté plus cher, 160 millions d'euros le kilomètre.

    Quelques chiffres 

    Cette route c'est 12 kilomètres, dont un viaduc de cinq kilomètres perché à plus de 20 mètres au-dessus de la mer. Elle devrait voir le jour en 2020. Pour la construire, près de 1 000 ouvriers sont mobilisés. Les moyens mis en place sont exceptionnels. Pourquoi un tel chantier ? La route actuelle est particulièrement dangereuse. La falaise qui la surplombe menace constamment de tomber. Par ailleurs, la nouvelle route mettrait fin aux bouchons à répétition. Mais peu importe, le projet fait tout de même débat de par son coût astronomique.  


    1 commentaire
  • Insee : 84% des Réunionnais sont nés à La Réunion


    Insee : 84% des Réunionnais sont nés à La Réunion
    Selon l’Insee, huit Réunionnais sur dix sont natifs de l’île. Au 1er janvier 2013, 84% des Réunionnais sont nés à La Réunion, 11% en métropole (majoritairement en Île-de-France et en Auvergne-Rhône-Alpes) et 4% à l’étranger, le plus souvent dans un pays de l’océan Indien.
     
    Sur les 835.103 habitants de La Réunion, 698.800 sont natifs. L’isolement géographique de l’île contribue certainement à cette part élevée, selon l’Insee.
     
    Les Hauts de l’île et les communes les plus rurales sont essentiellement composés de natifs, comme à Cilaos (95%), Sainte-Rose (94%) ou encore Saint-Philippe (92%).
     

    Les communes "résidentielles" de l’Ouest et du Sud accueillent plus de natifs de métropole. Les Avirons et l’Etang-Salé ont 19% de métropolitains, la Possession 16% et Saint-Leu 15%.
     
    À Saint-Paul on en compte 15%, à Saint-Pierre 14% et à Saint-Denis 13%.
     
    En Martinique, 85% des personnes sont des natifs et 81% en Guadeloupe; contrairement à la Guyane et à Mayotte où la part est faible.
     
    En métropole, c’est le Nord-Pas-de-Calais-Picardie qui a le plus de natifs avec 82%.
     

    Insee : 84% des Réunionnais sont nés à La Réunion
     
     
    Mercredi 7 Septembre 2016 - 05:50  

    votre commentaire
  • [Créole réunionnais] Conjugaison du verbe "avoir"

     
      Présent Imparfait Futur Conditionnel
    Moin na
    néna, nana
    lavé
    navé
    nora noré
    Ou
    Toué, vou
    na
    ​néna, nana
    lavé
    navé
    nora noré
    na
    ​néna, nana
    lavé
    navé
    nora noré
    Nou na
    ​néna, nana
    lavé
    navé
    nora noré
    Zot na
    ​néna, nana
    lavé
    navé
    nora noré
    Zot
    Banna
    na
    ​néna, nana
    lavé
    navé
    nora noré
      

    votre commentaire
  • L'IMPORTANCE DE LA LAMPE DANS LA CULTURE HINDOUE

    Lundi 11 Juillet 2016 - 10:05

    Dans notre culture hindoue, l'éclairage d'une lampe indique dissiper loin l'obscurité. La lampe est, dans la plupart des langues indiennes, appelé comme "Jyoti". Quand nous prions, les déesses en allumant une lampe, la croyance est que nous serons richement récompensés avec une immense prospérité. Les femmes ou les filles de l'âge nubile mariés sont toujours invitées à allumer une lampe et de prier pour le bien-être de leur famille, de prier pour le mariage d'un bon garçon, prier pour la maternité


    En réalité, il est dit que la déesse Rajarajeshwari réside dans la lampe, elle représente la forme combinée de Durga, Lakshmi et Saraswathi.

    Deepalakshmi (sous forme de Rajarajeshwari) avec vermillon, fleurs, et stot ras chaque vendredi peut vous donner des avantages qui ne peuvent être décrits dans les mots.

    Regardez cette strophe de Lalitha Sahasranamam : 

    "Om Namah Suvasinyay
    Om Suvasin archanapreethayay namah ".


    La philosophie de la lampe est profonde. Nous allumons une lampe pour chasser la tristesse et le bonheur de bienvenue avec les bras ouverts. Vous souhaitez acquérir des connaissances et chasser l'ignorance, donc il faut prier Deepalakshmi.

    - La partie inférieure de la lampe : ( siège de lotus) : représent le Seigneur Brahmâ
    - Le tube central de la lampe : Venkateswara
    - La partie où l'huile / ghee est remplie : Rudran
    - La partie où la mèche installe: Maheswara
    - L'extrémité de la mèche : Sadashiv
    - Ghee / huile : Natham

    La lampe, comme mentionné précédemment, représente Durga, Saraswathi et Lakshmi.

    Les 5 faces d'une lampe indiquent les 5 qualités qu'une femme doit avoir :
    - affection
    - Intelligence
    - Résolution
    - La patience
    - Prudence

    La partie où l'huile est remplie indique l'esprit de la femme. Lorsque vous allumez une lampe, toutes les cinq qualités de la femme obtiennent la proéminence. Donc, quand vous allumez une lampe, vous allumez votre âme. Il nous aide à développer votre intelligence.

    De nos jours, vous pouvez voir de nombreuses personnes (y compris les hommes). L'éclairage d'une lampe dans le temple illumine votre vie. Si nous allumons une lampe dans nos maisons tous les soirs et nous prions en récitant quelques shloka, fera scintiller nos vies comme une lampe scintille. 

    Lignes directrices :

    Lorsque vous affichez la lampe pendant l'art, faire pivoter la lampe sous la forme d'Om" du pied jusqu'à la tête au moins trois fois. Le ghi / huile ou un mélange d'huile et de beurre fondu peut être utilisé pour allumer la lampe. La lampe est toujours un bon présage, si quelqu'un vous fait cadeaux d'une lampe, accepté de tout coeur. Si la lampe clignote, il est un signe de bon augure.
    Au moins, une fois par mois, allumer une lampe devant Devi Maa le vendredi est de très bon augure en laissant une fois l'huile se consumer. 

    Au cours du mois Karthik (le mois du Dipavali), les lampes d'éclairage à l'avant des maisons sont considérée comme très puissante. Il toujours mettra du vermillon sur lampe et de la poudre de santal.

    Offrez des fleurs à la lampe : 

    Priez au Seigneur Ganesh et votre divinité de la famille avant d'allumer la lampe.
     

     


    votre commentaire
  • LES RITES FUNÉRAIRES TAMOULS

    Samedi 13 Août 2016 - 09:51

    Rituels souvent inconnu, pourtant il reste important d'avoir une approche sur les rites à effectuer lors du décès d'un proche et aussi bien connaître davantage. Zoom sur les rites funéraires tamouls.


    La veillée mortuaire

    Selon la coûtume créole, elle se fait toute la nuit suivant le décès. S'il y a un officiant, celui-ci lit un livre spécial : "le Vay Koundonn". Les femmes veillent et prient dans la maison autour du lit du mort. La veuve fait "l'Oparli", à savoir qu'elle parle en pleurant et raconte la vie du mort : "depuis toujours, il m'a nourri, moi et mes 11 enfants. Que vais je devenir?" On pleure, on s'arrète, on repleure...

    A l'extérieur, les hommes jouent aux cartes ou aux dominos dans la varangue. On les alimente en café, boissons et cigarettes.

    Parfois, des musiciens jouent du narslon et battent du morlon à un rythme spécial.

    Le jour de l'inhumation

    Les proches qui ont participé à la veillée partent au petit matin se reposer ou ...travailler. Ils reviendront l'après-midi pour l'enterrement.

    On met une guirlande de fleurs autour du cou du mort. Dans le cercueil, on rajoute du riz mélangé à du safran-péi,des pièces de monnaie et 9 brins de telpé.On met un drap blanc puis le drap mortuaire noir sur le cercueil.

    Parfois, On fait une cérémonie pour enlever l'alliance-le tarli-qu'elle porte autour du cou : mari et femme se voient comme pour le mariage dotés d'un collier de fleurs et "échangent" à nouveau leur collier.

    On fait le "divartenin", le cercueil est dans la cour. On place des feuilles de bananier en forme d'autel sur lesquels on pose bananes, encens... On casse un coco puis on brûle de l'encens et du camphre. On enduit ensuite des baguettes de bois de lait ou de manioc de beurre clarifié ou d'huile de coco.On fait 3 fois le tour du cercueil et on se prosterne devant le mort.Les baguettes sont ensuite déposées dans le cercueil.

    On attend l'heure propice pour le départ : déterminée par l'officiant. Avant le cortège se faisait derrière un brancard. Tout au long du chemin on sème du riz mélangé à du safran et des pièces de monnaie sous le cercueil.

    A la porte du cimetière,on dispose un morceau de tissu blanc avec dessus du riz, de l'argent, coco,bananes,bétel,et on allume une lampe en citant le nom du défunt. Cette offrande est pour le gardien du cimetière.

    On fait tourner le mort 3 fois puis rentrer le cercueil. On jette fleurs ou safran par 3 fois.

    Parfois on fait le rituel du poulet : on envoie dans la fosse un jeune poulet dont on a coupé les ongles. Au fur et à mesure que l'on remplit la fosse de terre, la volaille remonte.Discrètement le gardien la ramassera.Ce rituel est particulièrement fait le Vendredi, considéré comme un jour néfaste.

    En rentrant chez soi, on se lave mains, visage et pieds. On regarde la lampe restée allumée dans le salon et on se met de la cendre sur le front.

    Au retour du cimetière, les parents du mort n'ayant rien mangé, on prépare lentilles, bouillon de feuilles mouroungue et du bouillon larson.

    Le lendemain de l'inhumation

    Les hommes vont au cimetière pour répandre du lait sur la tombe. On demande à Dieu de recueillir l'âme du défunt en allumant encens et camphre et en offrant de la nourriture pour le mort (gâteaux, pommes...)

    8 jours après...

    Après avoir "fait karem", on fait tremper dans de l'eau 3 variétés de légumes secs, on les pile et on les mélange avec 3 qualités d'huile.On se passe ces mélanges dans les cheveux.

    16 jours-ou 40 jours- après

    On fai le "karlmadi" pour que l'âme monte au ciel. On coupe les cheveux et la barbe du fils ainé

    40 jours après

    La veuve a enfin le droit d'aller au cimetière car l'âme est montée au ciel

    1 an et 1 jour après puis chaque année : "samblani"

    Durant cette période et depuis le décès,on ne va pas danser ni participer à des cérémonies religieuses malbars. On ne peut en principe se marier. La durée de respect du deuil varie selon le degré de parenté

    NB Même valeur symbolique que la messe catholique faite pour le repos de l'âme du défunt.   

    votre commentaire
  • Kan c'est l'hiver à la Réunion

     

      


    votre commentaire
  • RITUELS DE SORCELLERIE OU SIMPLES CULTES RELIGIEUX ?

     

    Rituels de sorcellerie ou simples cultes religieux?

    Du fait de l'histoire du peuplement de La Réunion, on observe sur le département des pratiques culturelles empruntées aux pays d'origine des différentes vagues de peuplement de l'île. Il en va de même de la magie et de la sorcellerie réunionnaise.

     

    Rituels de sorcellerie ou simples cultes religieux?

    Il n'est pas rare de voir des restes de cérémonies à certaines périodes.

    Généralement, les plages et autres lieux ou se passent ces cérémonies sont nettoyés tôt le matin par des ouvriers souvent réticents à ramasser ce genre de déchets à cause des superstitions

    Rituels de sorcellerie ou simples cultes religieux?

    Personnellement, j'ai pu

    prendre quelques photos ce samedi 29 août, sur la plage de l' Étang du Gol,

    à St Louis

    Rituels de sorcellerie ou simples cultes religieux?

    Rituels de sorcellerie ou simples cultes religieux?

    Rituels de sorcellerie ou simples cultes religieux?


    votre commentaire
  • PIQUE NIQUE CRÉOLE: UNE TRADITION

     

    Pique-nique créole

    Les 350 aires d’accueil aménagées, très prisées du public, favorisent une pratique répandue au sein de la population réunionnaise et que l’on peut considérer comme une véritable institution : le pique-nique.

     

    Pique-nique créole

    Pratiqué entre membres de la famille ou entre amis, ou les deux, toujours en groupes conviviaux et bien organisés pour faire face aux éléments naturels (pluie, vent), le pique-nique suscite un engouement qui ne se dément pas tout au long de l'année, quelle que soit la saison.

    Seule une alerte cyclonique peut enrayer cet élan spontané des Réunionnais vers ces aires de détente !

    Pique-nique créole : tradition

    Les places à feux (barbecues) sont l'annexe indispensable du kiosque ou de la table banc. La tradition veut en effet que le plat fédérateur du groupe de pique-niqueurs soit un bon carry, repas créole servi avec son riz et ses grains, le tout cuisiné au feu de bois comme dans le temps « lontan ».

    Pique-nique créole : tradition


    Compte tenu de cet aspect culturel de la sortie pique-nique, il est apparu indispensable d'aménager les places à feux de manière réfléchie, tout particulièrement dans les massifs naturels où le risque de feu est important. Par exemple dans le massif des Hauts de l'Ouest, particulièrement sec et déjà théâtre d'incendies mémorables.

     

    Ramenons nos déchets à la maison

     

    Cette affiche a été largement distribuée aux établissements scolaires de l'île
    Cette affiche a été largement distribuée aux établissements scolaires de l'île

     

    Le traitement des déchets ménagers abandonnés dans les 721 poubelles réparties sur ces aires pose un réel problème. L'impossibilité de pratiquer en forêt le tri sélectif et la volonté de maintenir une chance de valoriser les déchets par les intercommunalités, nous conduisent à sensibiliser la population sur l'intérêt de les ramener à la maison. Ils pourront ainsi les réinjecter dans les circuits de collecte sélective publics habituels.

     

    Cela suppose le geste civique de chaque citoyen.

     

    Il est donc envisagé de supprimer les poubelles à court terme. L'absence de déchets réduira de ce fait la population des rats qui ont envahi les forêts et s'attaquent aux oiseaux endémiques. Sans compter les risques sanitaires pour l'homme : le rat est vecteur de la leptospirose.

    Pique-nique créole : une tradition

     

    Des lieux incontournables pour les citoyens

     

    Les aires de pique-nique sont initialement nées de l'usage des sites des Hauts, rendus accessibles par les travaux d'amélioration des voiries de desserte des anciens défrichements abandonnés par l'agriculture (élevage, géranium).

    Reconquis par des actions en reboisement, les aires sont devenues des lieux incontournables d'une forme d'immersion du citoyen dans un environnement naturel.

    Les 350 aires recensées sont équipées de :

     

    • 236 kiosques
    • 887 tables bancs
    • 136 bancs
    • 632 places à feux
    • 721 poubelles.

     

     

     

    Carte des aires d'accueil situées sur le domaine géré par l'ONF à La Réunion
    © Fond cartographique : SCAN100 ®©IGN 2003 - Forêts bénéficiant du régime forestier : © ONF 2010 - Aires de pique-nique : © ONF 2010  

    Téléchargez cette carte des aires de pique-nique (1324 Ko) Fichier PDF

     

    Pique-nique créole : tradition

     

    Lien :

     

     

    http://www.onf.fr/la-reunion/sommaire/loisirs_en_foret/aires_accueil/aires_accueil/20071128-165029-327544/@@index.html

    ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

    Pique-niques créoles - la tendance qui s’exporte ! Découvrez le dossier à la Une de Clicanoo Hebdo : http://www.reunionnaisdumonde.com/spip.php?article17676

    Au sommaire :
    - L’édito de David Chassagne : "Picnic chemin Paris !"
    - Les pique-niques créoles fleurissent sur la planète
    - A Paris, Betty Reine du pique-nique
    - Réunionnais du monde : "Un site qui produit de la fierté"

    Le gratuit clicanoo.re Hebdo (235 000 exemplaires à la Réunion) consacre un appel de Une, édito et dossier spécial au phénomène des pique-niques réunionnais qui fleurissent sur la planète, fin août 2015 . Avec des photos d’événements à Paris, Lyon, Montréal, Guyane, Oise.

    Photo de Réunionnais du Monde.

     


    votre commentaire
  • Inauguration d'une épicerie solidaire à l'université de La Réunion

    Les étudiants pourront acheter moins cher

     

    Posté par le Jeudi 13 Août à 03H50

     

     

     

    L'épicerie solidaire Epicoop destinée aux étudiants et implantée dans le campus universitaire du Moufia (Saint-Denis) a été inaugurée ce mercredi 12 août 2015 La structure a pour vocation d'apporter aux étudiants des produits de première nécessité.

     

    Jus, ravioli, riz, haricots, chips, shampooing,… la liste est longue. Ces produits, déjà installés sur les étagères seront en vente dans la petite épicerie étudiante de deux pièces à partir du 24 août.

    A l’initiative de ce projet, Samantha Pothin, une étudiante en sciences de la société. "Tout part d’un sondage réalisé il y a dix mois ; on s’est rendu compte que les étudiants demandaient à avoir à proximité un espace avec des produits à bas prix, concurrençant les grandes surfaces", explique la jeune femme de 21 ans.

     

    Afin de proposer des produits abordables financièrement, les porteurs du projet ont dû comparer les avantages et les inconvénients de plusieurs fournisseurs sur l’île. Le choix s’est porté sur PromoCash, un grossiste dont le rôle sera d’approvisionner l’épicerie solidaire. "Nos prix sont entre 30 et 50% moins cher que les grandes surfaces. Aucune marge n’est réalisée, notre but est d’aider les étudiants, d’ailleurs l’épicerie sera gérée par les étudiants", informe Samantha Pothin.

     

    Le concept d’épicerie solidaire existe déjà dans certaines universités métropolitaines.

    Les objectifs sont les mêmes : fournir aux étudiants des produits de la vie quotidienne tout en "favorisant le lien social". D’ailleurs Stéphane Maillot, vice président du conseil administratif du Crous (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires) Réunion tient à préciser : "cette épicerie permet de dynamiser la vie en cité universitaire, de rompre l’isolement des étudiants via la terrasse et d’améliorer la qualité de vie des étudiants résidents dans les cités universitaires".

     

    Un projet judicieux dont le coût s’élève à 4 000 euros auxquels s'ajoutent les 1000 euros de loyer que l’association solidarité étudiante réunion devra verser annuellement au Crous . "On ne pouvait pas faire de mise à disposition à titre gracieux, la mise à disposition des locaux publics sont réglementés. Notre objectif n’est pas d’asphyxier financièrement l’épicerie et le Crous prendra ses responsabilités pour accompagner la structure si jamais elle est mise en difficulté", souligne Stéphane Maillot.

     

    Le directeur du CNOUS (Centre national des œuvres universitaires et scolaires), Guillaume Houz,  venu de métropole spécialement pour l'occasion, a tenu à saluer la création de l’épicerie solidaire "bien pensée" pour les étudiants vivant dans la précarité.


    votre commentaire
  • RENTRÉE DES CLASSES ET CALENDRIER

    VACANCES SCOLAIRE 2015 / 2016

     

    Aujourd'hui, mardi 18 août 2015, est le jour de la rentrée scolaire à la Réunion

    Et oui, les vacances sont finies et il faut reprendre le rythme ...

     

    Vacances scolaires académie Réunion

    Le calendrier des vacances scolaires de l'académie Réunion pour l'année scolaire 2015-2016.

    Vacances scolaires 2015-2016

     

    Réunion

     

    Jour de la reprise le mardi 18 août 2015
    A la fin des cours du samedi 10 octobre 2015
    Jour de la reprise le lundi 26 octobre 2015
    A la fin des cours du samedi 19 décembre 2015
    Jour de la reprise le jeudi 28 janvier 2016
    A la fin des cours du mercredi 9 mars 2016
    Jour de la reprise le lundi 21 mars 2016
    A la fin des cours du mercredi 4 mai 2016
    Jour de la reprise le mardi 17 mai 2016
    A la fin des cours du mardi 5 juillet 2016

     

     

    Rentrée scolaire 2015 : 224 730 élèves de retour à l'école


     

     

    Ce mardi 18 août 2015, 224 730 d'élèves rejoindront sur les bancs des établissements scolaires de l'île. Thierry Terret, recteur de l'académie de La Réunion a présenté les lignes directives de cette rentrée scolaire au collège Bourbon de Saint-Denis. Trois nouveautés sont notamment au programme : la généralisation des réseaux d'éducation prioritaire (REP), un plan de formation des enseignants pour la rentrée scolaire de 2016 ou encore la mise en place d'un parcours "citoyen" pour les élèves du primaire au lycée.

     

    Pour cette nouvelle année scolaire, le recteur de l’académie insiste sur la politique d’éducation prioritaire. Avec 45 réseaux d’éducation prioritaire (REP), l’île se hisse à la 6ème position sur le plan national, souligne Thierry Terret. 45 collèges et 288 écoles sont concernés. Cette mesure vise principalement à corriger l’impact des inégalités sociales et économiques sur la réussite scolaire.  Un plan de formation des enseignants est aussi prévu dans le cadre des réformes liées à l’enseignement. "Il porte à la fois sur la préparation de la future réforme du collège pour la rentrée 2016,  de la réforme des programmes que nous connaîtrons dans quelques semaines et du lancement du vaste plan numérique", précise le recteur .

     

    Autre nouveauté de cette rentrée 2015, la mise en place de deux parcours pour les élèves du primaires au lycée. Les deux s’ajoutent au parcours artistique et culturel existant. Le parcours citoyen, rendu obligatoire, s’axe sur un enseignement morale et civique. "Son but est de permettre aux élèves de devenir conscients de leur responsabilité dans leur vie personnelle et sociale". Ces nouveaux programmes d’enseignement moral et civique seront enseignés à raison d’une heure par semaine à l’école primaire, bimensuelle au collège et au lycée. L’autre volet s’intéresse à l’éducation aux médias et à l’information. Le recteur indique : "chaque collège et lycée mettra en place un journal, blog… qui sera tenu par les élèves".

     

    L'autre parcours nommé " Avenir" s’intéresse, quant à lui, à l’insertion professionnelle. "Il offre aux chefs d’entreprise la possibilité d’intervenir dans les établissements pour présenter les possibilités d’insertions sociale et professionnelle et inversement, les élèves auront des facilités pour réaliser des stages ou des visites dans les entreprises de l’île", informe Thierry Terret.

     

    La maternelle redevient un cycle

     

    Deux collèges de l'île, Adrien Cerneau à Sainte-Marie et Terre Sainte à Saint-Pierre, feront l’objet une d’expérimentation liée à l’usage de tablettes tactiles. "Les élèves interagissent facilement avec les tablettes, ce sont eux qui produisent, ce n’est pas le professeur qui parle devant la classe, ce sont des élèves qui peuvent communiquer entre eux", note François Millet, délégué académique au numérique. Les tablettes doivent être livrés dans cinq à huit semaines. "Cela nous laisse le temps de former les enseignants de manière à ce qu’il ne s’agit pas d’une simple distribution de matériel", souligne-t-il.

     

    Chez les petits, les nouveaux programmes de maternelle sont actifs dès mardi. Le recteur note que les professeurs ont été accompagnés d’avril à juin afin de préparer au mieux cette rentrée scolaire. "Jusqu'à présent la maternelle était coupée en deux avec une partie des programmes qui reprenaient la classe de grande section et des cours préparatoires. Désormais la maternelle retrouve son unité, devient une entité à part entière avec des programmes propres à ce niveau". Quant aux autres niveaux, les nouveaux programmes s’appliqueront à la rentrée 2016. " encore dix mois pour se préparer à ce bouleversement", conclut le recteur.

     

    Alyssa Mariapin pour www.ipreunion.com

     


    votre commentaire
  •     

    Informations pratiques - Réunion

     

    http://www.indereunion.net/actu/reunion.htm

     

    Langue tamoule et danses
    indiennes

       Nam Palli (association culturelle) dispense des cours de tamoul - communication et des cours de danses indiennes à Saint-Pierre. Pour les renseignements :

    • Danse : M. ARAYE Jean-Daniel,  0692 28 28 82.

    • Cours de langue : M. VIRAPIN Gilbert, 0692 77 61 72.

    Responsable de l'association Gilbert SAVIGNAN 0692 39 39 68.

     

     

    Chant karnatique et bhajanam,
    langue tamoule...

       Ces classes sont proposés à Saint-Pierre par le CCRIR (Centre Régional Culturel Indien de la Réunion) et dispensés par l'artiste Pushpagavalli chanteuse et danseuse diplômée du Tamil Nâdu

    Le mercredi : 18h30 à 19h30 : causeries sur l'hindouisme, apprentissage stotrams et mantras.
    Le jeudi : 9h - 10h : chant karnatique, solfège, bhajanam. apprentissage raagam, taalam etc...
    13h - 14h : idem
    18h - 19h : idem
    19h - 20h : langue tamoule
    Le vendredi : 9h - 10h : chant karnatique, solfège, bhajanam. apprentissage raagam, taalam etc...
    13h - 14h : idem
    16h - 17h : tamoul débutant
    19h - 20h : langue tamoule
    Aussi : cours de cuisine végétarienne et apprentissage de l'art du kolam.

    Inscription : 0692 53 45 53
     

     

     Découverte culturelle
    Réunion profonde

       Derrière cet intitulé généraliste se cache un guide, un homme passionné qui vous permettra de découvrir divers aspects authentiques des cultures indiennes (notamment) de la Réunion : lieux sacrés, marche sur le feu, kâvadi... Pour aller bien au-delà des simples apparences spectaculaires ; pour découvrir histoire, légendes, explications religieuses et philosophiques !
       Les groupes (à partir de deux ou trois personnes) peuvent éventuellement négocier d'autres dates que celles proposées par le guide.

      Les thèmes des découvertes sont les suivants :
    - Voir et comprendre une marche sur le feu.
    - La Réunion des religions (visites de lieux sacrés : ashram, temple hindou, mosquée, etc.)
    - Islam, hindouisme et confucianisme à Bourbon.

    D'autres dates encore pour la découverte de "la Réunion mystérieuse" et "esclavage, marronnage et croyances populaires".

       Pour tout renseignement (dates, tarifs, inscription...), téléphonez au   0262 58 02 50 ou 06 92 76 76 88.

       Programme.
       Site Internet.

     

     

    Centre de Ressources
    sur la Civilisation Indienne

       Cette structure, émanation de l'association Tamij Sangam, propose diverses formations du domaine culturel indien et du domaine religieux hindou : "Eugénie Ajagaya Lebou sera chargée de l’initiation à la langue tamoule dans le but “de promouvoir la culture et la langue indiennes.” Chant carnatique, dévotionnel et harmonium seront enseignés par Rajou, originaire du Sud de l’Inde. Brahmacharini Bhawana donnera des “leçons” d’anglais et de méditation, de philosophie et de spiritualité. Enfin, Christine Zahar transmettra ses connaissances du yoga. Le prêtre indien Aya Vedaya, particulièrement reconnu sur notre île, donnera des séminaires sur la religion trois fois par an" (pour reprendre un article du JIR.
       Le Centre se trouve au 266, rue Maréchal Leclerc à Saint-Denis. Renseignements au Tél/fax : 0262 29 17 07, portable : 06 92 04 13 23.

     

     

    CECRI (Sainte-Marie)

       Organise le mercredi et le samedi après midi des cours d'hindouisme, de langues, de cuisine, de danse classique indienne et de Kollywood.

       Pour de plus amples informations, appeler le 0692 65 51 88.

     

     

    Apprentissage de l'ourdou

       Une association basée à Saint-Denis, propose des cours de langue ourdou et de langue arabe. L'ACLAO (Association Culturelle et des Langues Arabe et Ourdou) s'adresse à un public de tous les âges, toutes les cultures, tous les niveaux, et compte plus de cent trente membres.
       Les activités d'apprentissage sont variées et adaptées au public. Il est à noter que, dans un avenir indéterminé, l’association envisage des échanges linguistiques avec l’Inde et l’Arabie Saoudite.

       Pour tout contact : ACLAO, 73,  rue Monseigneur de Beaumont, Saint-Denis. tél. et fax : 0262 20 25 74.

     

     

    Cours de langue tamoule

       Le CCRI met une partie de ses locaux (au 68, rue Emery Talvy, à Sainte-Marie) à disposition de l’AFIR (Amicale des Français de l’Inde et de la Réunion qui propose des cours de langue tamoule aux personnes intéressées. Ces cours sont ouverts à tous. L’adhésion au CCRI est d’environ 15 € et donne accès à toutes les activités qu’il propose.

     

     

    Cours de danse

    • Si vous souhaitez vous initier ou vous perfectionner dans les subtilités de la danse classique indienne, Caroline, diplômée du CNR, vous propose ses cours pour adultes ou enfants, les mercredis et samedis, à Saint-Paul. Contactez-la au 0692 02 16 74, ou à Shakti Academy, rue du Commerce. D'autres activités sont aussi proposées, notamment le yoga et le taï-chi.

    • Logambal Souprayen-Cavery - coordinatrice artistique de l'association Kalâ Bhaaskara, diplomée avec médaille d'or du CNR, diplômée de l'école Bharata Kalanjali de Madras dirigée par V.P et Shanta Dhananjayan - propose des cours de danse classique indienne (Bharatanatyam) aux enfants à partir de sept ans et aux adultes, aux débutants et aux non-débutants, à Saint-Paul, le mercredi et le samedi. Pour vous inscrire appelez au 0262 281960.

    • Lysiane Bonnet propose des cours de danse Odissi : s'adresser à l'ashram du Port (ssrava@hotmail.com) ou directement à l'enseignante (lysbindi@hotmail.com)

     

     

    Institut Naada

       Cours de musique carnatique : percussions (Mridamgam), violon indien et chant le samedi après midi.

       Pour de plus amples informations, appeler Dominique Amouny : 0692 60 48 98.

     

     

    Association Jay Sarasvati

       Enseigne chants dévotionnels, cours sur l'hindouisme, yoga et peinture d'icônes religieuses au centre védantique CHINMAYA (Philippe Ponin Ballom), à Sainte-Suzanne.

       Pour de plus amples informations, appeler au 0262 5824 39 ou 0692 52 56 40

     

    Éducation religieuse hindoue

       L'ashram du Port dispense un enseignement religieux hindou tous les mercredis après-midi, en périodes scolaires.

       Cours gratuits d'hindouisme (Dharma Bâla) pour les enfants de 7 à 11 ans, tous les mercredis ; horaire : 14h à 15h30. Au programme : mythologie, Ramayana, Mahabharata, symbolismes de la religion, fêtes religieuses, prières universelles, chants religieux (bhajanam), travaux pratiques...

      Pour de plus amples informations : satyameva.jayate@yahoo.fr, ou appeler le 0262 43 36 51.

     

     

    Cours de yoga

    A la salle de Tamij Sangam

    266, rue Maréchal Leclerc - Saint Denis

    Tous les lundis

    18H30 à 20H

    Pour information s’adresser à
    Association Hatha Yoga Réunion
    02.62. 34.81.36
    Professeur  D. Edvard LOPIN

     

     

    Cours de yoga

       Stym Yoga (Maison de la Sérénité/S.Nilamégame) chargé de cours à l'Université, propose des cours de yoga (postures, respiration thérapeutique, méditation, concentration,relaxation, récitation,message oriental sur trois ans.

       Pour plus d'informations : 0262 45 28 00 ou 0692 87 03 75.

     

     

    Manapany Mosaik

       "Tous les produits que nous proposons (cache-pots, diffuseurs d'encens, lampes, dessous de plats, tableaux ...) sont destinés à être personnalisés selon les goûts du client.

       L'artisanat que nous proposons relève d'un concept encore inédit à la Réunion, car entièrement conçu à la main, du dessin à la conception, composée uniquement de carrelages cassés à l'aide d'une pince de mosaïste.

       Tous nos articles sont faits sur mesure, aussi bien dans leur taille que dans leurs motifs et coloris.

       Mon épouse, qui conçoit et fabrique ces produits, est réunionnaise et possède des racines indiennes. C'est donc naturellement qu'elle s'est orientée vers l'art Indien, riche en diversités et en couleurs. Ses talents d'artiste peintre ont largement contribué à cette transition réussie avec la mosaïque.

       Notre objectif est désormais d'obtenir des chantiers de décorations (salles de danses indiennes, lieux de culte divers, intérieurs ou extérieurs de bâtiments), car ils offrent une dimension qui permet à l'artiste de pouvoir s'exprimer pleinement, tant sur les motifs que sur le souci des détails cher à l'auteur."

      

     

    Découvrez le thé réunionnais

       La Réunion connut en son temps une éphémère aventure du thé (voir aussi la rubrique recettes). Une association de la Plaine des Palmistes, les Amis des Jardins du Capricorne, organise des visites guidées qui vous permettront de découvrir le patrimoine architectural et local de la commune, mais aussi de déguster ce fameux thé réunionnais récemment remis à l'honneur... à échelle modeste il est vrai.
       Trois formats de balades sont proposés : deux heures, une demi-journée ou une journée entière.

       Pour tout renseignement, contacter le 0262 51 48 14.

     


    votre commentaire
  • Quelques proverbes péi

    & leurs traductions

    Expressions réunionnaises et traductions

     

    Attend' socisse frite dan vante kosson:

    Attendre que les choses se fassent sans le moindre effort


     

    Bef dovan i boir d'lo prop :

    Premier arrivé, premier servi


     

    Bon cari y fait dann'vié marmite :

    C'est dans les vieilles gamelles qu'on fait la bonne soupe

     

    Boug la i bat' la mer pou gainn' l'ékim':

    Il brasse du vent , fait beaucoup de bruit pour rien

    Expressions réunionnaises et traductions

     

    Casse pas la tête, la plie y farine, soleil va revenir :

    Après la pluie, le beau temps

     

    Coulèr la peau la pas coulèr lo ker :

    La couleur de la peau, n'a jamais donné la vraie valeur d'un homme

     

    Expressions réunionnaises et traductions

    Goni vide y tient pas debout :

    Un homme au ventre vide n'a pas de force

     

    Kalebass' amèr' y suiv' la racin':

    Tel père tel fils

     

    Kan gros bèf y charge, sorte devant:

    Ne reste pas sur le chemin d'un patron en colère


     Kan la mer i bat' laiss a li bat':

    On ne peut pas arrêter une tempête qui arrive

     

    Expressions réunionnaises et traductions

     


    votre commentaire
  • Les 10 choses qu’ils ne veulent plus entendre sur La Réunion.

    30 juillet 2015
     

    1) « Tu es de La Réunion? Cool, j’adore les Antilles »

    Tu veux une carte?

    réunion dans le monde

    2) « Vous avez l’électricité ? »

    Eh oui. Ça t’en bouche un coin hein?

    storiesentrefilles.tumblr.com
    storiesentrefilles.tumblr.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    3) « A La Réunion, il n’y a que des requins non? »

    Et même des bêtes bien pires que ça, dans la forêt. Pour info, on a 25 km de lagon protégée.

    betes
    memeatwork.tumblr.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    4) « J’ai connu un Marc de La Réunion, tu dois le connaître? »

    Euh! On est à plus de 800 000 habitants. Tu peux préciser?

    pop

     

     

     

     

     

     

     

     

    5) « Vous faites quoi quand le volcan pète, vous quittez l’île? »

    Oui et on rentre tous dans un bunker.

    FORREST
    chupameelgif.tumblr.com

     

     

     

     

     

     

     

    6) « Vous travaillez jusqu’à quelle heure, midi? »

    Répètes?

    birdsinblossom.blogspot.com
    birdsinblossom.blogspot.com

     

     

     

     

     

     

     

    7) « Il fait tout le temps chaud à La Réunion »

    Oui, surtout au Piton des Neiges en hiver quand il fait 0°C.

    cold

    8) « Tu bois du rhum comme de l’eau toi, non? »

    Je vois pas le problème. La canne à sucre a de grandes vertus médicinales.

    M6 / CALT
    M6 / CALT

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    9) « Tu vas comment à l’école? En charrette? »

    J’y vais même parfois à dos de chèvre.

    remusjohnslupin.tumblr.com
    remusjohnslupin.tumblr.com

     

     

     

     

     

     

     

    10)  » La Réunion? J’adore danser le zouk! »

    Une fois encore, c’est aux Antilles banane… ici c’est le Séga.

    tumblr_mxfo91e8LO1s58k9jo1_500

     

     

     Pour rire un peu et voir tout cela , suivez le lien :

    http://www.ile-en-ile-mag.com/les-10-choses-quils-ne-veulent-plus-entendre-sur-la-reunion/

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Comparatifs 2014-2015 du Quotidien : Un écart de prix de 82% entre La Réunion et la métropole

     


     
    Comparatifs 2014-2015 du Quotidien : Un écart de prix de 82% entre La Réunion et la métropole
     
     
    En se basant sur les comparatifs effectués chaque semaine dans ses colonnes, Le Quotidien nous apprend ce lundi que les prix moyens de 37 produits de consommation courante sont 82% plus chers dans notre département par rapport à l'hexagone. Selon le média, un tel écart n'avait "jamais" été constaté lors de ses quatre derniers relevés.

    Dans le "top 10" des plus gros écarts de prix entre La Réunion et la métropole, on retrouve les Haribo Polka (+203,77%), les confitures Bonne Maman (+153,13%), les dentifrices Signal (+115,46%) ou encore les déodorants de marque Narta (+103,32%).

    Régulièrement montrés du doigt pour ces écarts de prix, les grossistes plaident non-coupables rapporte Le Quotidien.

    En effet, selon la Fédération du commerce et de la distribution, les grossistes ne peuvent  être "court-circuités" car "pour pallier la faiblesse des volumes liée à l'éclatement du marché, les distributeurs utilisent l'importateur grossiste qui, lui, est en mesure de livrer 100% du marché", écrit le média. 

     

    Lundi 13 Juillet 2015 - 07:42

    votre commentaire
  •  
    Un bel article que je partage
     
    Merci à Odonata Transport  cool
     

     

    Contrairement à une conviction qui se répand en métropole, on peut se baigner à la Réunion et en toute sécurité sur une bande de plus de 20 km que l’on appelle Le Lagon.

    Le lagon c’est quoi ?

    C’est une zone de mer délimitée au large par une barrière de corail. Les vagues viennent se heurter sur cette barrière ce qui permet d’avoir devant vous une large étendue d’eau, calme, peu profonde et… chaude.

    Aucun gros poisson, style requin ne peut entrer dans cette zone, on peut donc nager en toute sécurité et, équipé d’un masque et tuba, vous pourrez admirer à loisir les petits poissons.

    Une photo explicative du lagon et une petite vidéo vous montrent comme cela se passe sur notre belle ile.

    ⇒ A diffuser sans modération pour rétablir une vérité certaine


    votre commentaire
  • Ras le bol d'une Réunionnaise vivant en métropole

    Un super article à lire absolument : Ras le bol d'une Réunionnaise vivant en métropole

     

    Nous ne publions que rarement des courriers de lecteurs dans le fil de l'eau. Nous faisons une exception avec cette réaction d'une jeune Réunionnaise vivant en métropole aux événements qui agitent l'ile depuis presqu'une semaine maintenant.
    Un courrier plein de bon sens qui mérite d'être lu...
    Pierrot Dupuy

     

    Depuis mon arrivée en France "métropolitaine" en 2008, j'ai entendu tout et n'importe quoi sur la Réunion. Au début, je riais en entendant les questions du genre "vous avez l'eau courante ? des routes ? des voitures ?" auxquelles je répondais volontiers et gentiment, mais il y a eu des remarques bien moins innocentes aux cœurs même d'institutions publiques censées défendre les bonnes vieilles valeurs républicaines. Élève à la maison d'éducation de la légion d'honneur, une de mes "camarades" de classe m'a dit un jour que si j'étais là, c'est parce qu'ils devaient remplir leurs quotas d'étrangers. Une des meilleures de la classe menacée par mes bonnes notes passées m'a assuré qu'à la Réunion, l'école était plus facile, que les sujets du Bac étaient adaptés aux niveaux et qu'ils notaient plus favorablement qu'en France. Si ça ne m'atteignait pas plus que ça avant, je ne peux pas en dire de même aujourd'hui.
     

    Face aux "émeutes" dans l'île, la presse nationale ne se gêne pas pour en rajouter une couche. Presse nationale dont les lecteurs les plus actifs (laissant les commentaires), ridiculement ignares, situent souvent la Réunion dans les Antilles ou même dans le Pacifique, croient que nous avons tous un "lopin de terre et une barque" pour subvenir à nos besoins. Certains souhaitent notre indépendance pour qu'on arrête de gaspiller l'argent des français dans ces "anciennes colonies, territoires exotiques" que sont les DOM-TOM. 
     

    Comme la majorité des Réunionnais, je ne suis absolument pas favorable à ces émeutes qui ne sont d'ailleurs que des coups d'épée dans l'eau et je ne les soutiens aucunement MAIS les réactions quelles ont entraînées m'ont révoltée. 
     

    Les élus nationaux ne s’intéressent à nous que lorsqu'ils ont besoin d’électeurs et les élus locaux ne dirigent notre région/département que dans le but de ramasser le plus de bénéfices avant de claquer la porte, en ne mettant en place que des projets à court terme, qui entre nous, n'apportent souvent rien de bien à la population.
     

    On nous accuse de vivre sous perfusion de la France, que nous ne sommes que des assistés mais, Messieurs Mesdames les racistes franco-français, de tous mes amis, pas un seul, PAS UN SEUL ne pourrait être qualifié d'assisté bien au contraire.
     

    Savez vous que souvent à 18 ans à peine, le jeune Réunionnais quand il le peux, quitte son île, sa famille, ses amis, sa culture pour aller étudier en Métropole ? Pourquoi ? Parce que toutes les formations ne sont pas disponibles à la Réunion et, lorsqu'elles le sont, elles sont souvent dépréciées sur le marché de l'emploi national ou n'offrent pas les mêmes opportunités.
     

    On se ruine en billet d'avions, on arrive dans les grandes villes, souvent perdus et déprimés les premiers temps, en manque de la terre maternelle mais avec la rage de réussir pour mieux revenir. Depuis 2000, le nombre de Réunionnais quittant l'île à presque doublé pourtant l'île de la Réunion est le département français qui possède le plus grands nombre d'habitants natifs c'est à dire que ceux qui naissent à la Réunion, même s'ils la quittent un jour, reviennent toujours.

    Alors, oui. Oui, il y a de l'assistanat. Oui, il y a des gens qui ne vivent que grâces aux allocations. Oui, il y a du chômage. Oui, il y a de l'illettrisme. Oui, il y a des émeutiers. Mais pas que ! Nous représentons bien plus que cela, bons nombres de personnes semblent l'oublier.

     

    Nous sommes l'un des volcans le plus actif au monde, un parc national, un patrimoine mondial de l'UNESCO. Nous avons le record mondial de pluviométrie en 24h, pluviométrie qui nous permet d'avoir une faune et une flore exceptionnelle et unique. Par exemple ? La vanille Bourbon est l'une des meilleures vanilles du monde c'est d'ailleurs un esclave réunionnais, Edmond Albius qui a découvert comment fertiliser cette orchidée pour la cultiver. Procédé utilisé aujourd'hui dans le monde entier.

      
    Il vous faut du plus concret ? Nous avons la Route des Tamarins, plus gros projet routier jamais réalisé par une collectivité territoriale, avec plus de 123 ouvrages d'art dont 4 exceptionnels, attirant l'attention de biens des experts européens et mondiaux. Nous avons un PIB annuel de 8,9 milliards d'euros soit le plus élevé de tout l'Océan Indien.


    Le projet GERRI, Green Energy Revolution: Reunion Island se fixe l'objectif de faire de la Réunion le premier territoire au monde, d'ici 2030, d'intégration dans une société de toutes les innovations environnementales, pour que l'île devienne un modèle en matière de d'énergies renouvelables et cela en utilisant des techniques pionnières dans le domaine.


    Sur un thème plus léger, nous détenons le record du monde d'improvisation: sur la scène du Barachois, la troupe des Improductibles a improvisé pendant 55h. Nous accueillons des compétitions mondiales de surf, de parapentes, de courses à pied sans compter les nombreux records d'apnée, de pêche que nous détenons. 
     

    Chaque année, nous essuyons pluies, cyclones, houles et toujours nous nous relevons. Les tempêtes s'abattent sur nous avec des vents qui atteignent souvent 200km/h, nos ravines sont en crues, nos maisons inondées et pourtant, est ce qu'on s'en plaint ?

    Nous vivons tous ensemble, chrétiens, athées, musulmans, hindous, juifs en paix et en cela nous sommes un modèle de tolérance que beaucoup de départements français devraient suivre. L'appel à la prière du minaret côtoie le temple hindou et le clocher des églises, nous fêtons le Dipavali, le nouvel an chinois et Pâques ensemble. Notre gastronomie est le résultat de siècles de métissage et de transmission.
     

    Contrairement à ce que j'ai entendu et lu, l'île de la Réunion n'est pas simplement un territoire exotique, un caillou négligeable ou l'on vit comme Robinson Crusoé et Vendredi.
     

    La Réunion, c'est 2500 km² de pur bonheur et 833.000 habitants. Comme partout, il y a des cons, des gros, des moches. Comme partout, on trime, on bosse, on paye nos factures, on se dit qu'on a jamais assez de vacances. Comme partout, il y a de la misère, des sans abris, des sans papiers. Mais ce qu'il y a surtout c'est ce sentiment unique d'appartenir à un tout et si cette richesse que nous apportons à la France n'est pas appréciée à sa juste valeur, nous n'allons pas nous dégonfler, demander une pseudo indépendance désastreuse, nous n'allons pas non plus vous prouver que nous sommes Français, les taxes et les impôts que nous payons se suffisent à eux même comme l'histoire que nous partageons.

    Nous allons tout simplement vous laisser sombrer dans votre haine inutile, nous allons continuer notre chemin, parce qu'hier, aujourd'hui et demain, nous serons toujours des Réunionnais français et fières de l'être.

    Roxane Solesse


    votre commentaire
  • Le Kar 'ouest

    Horaires des lignes

    LIEN  : http://www.karouest.re/index.php/horaires-et-plans/tous-les-horaires-du-reseau

     

    Paysage de l'ile de la Réunion

    Le Port - La Possession

      De A
    Ligne 1 Parc Ste Thérèse Pôle d'échanges
    Ligne 2 ZAC Ste Thérèse Glacière
    Ligne 3 Glacière EDF
    Ligne 4 Mairie Possession Pôle d'échanges du Port
    Ligne 5 Maloya EDF
    Ligne 6 Cités unies Lamartine
    Ligne 7 Ravine à Malheur Glacière
    Ligne 8a Dos D'âne Glacière
    Ligne 8b Pichette (B. Thomas) Glacière
    Ligne 8c Eglise Ste Thérèse Glacière
    Ligne 9a Eglise Ste Thérèse Eglise de la Possession
    Ligne 9b Pichette (B. Thomas) Eglise de la Possession
    Ligne 10 Piscine Bois de Nèfles Pôle d'échanges du Port
    Ligne 11 Eglise Sainte Thérèse Eglise Possession
    Ligne 12 Ravine des Lataniers Eglise de la Possession

     

     

    Saint-Paul

      De A
    Ligne 1 Tan Rouge Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 2 Le Guillaume Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 2.1 Terminus Chemin Lebon Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 2.2 Bras Mouton / Le Guillaume Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 3 Bellemene Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 4 Savanna - Tour des Roches Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 5 Cimetière Marin Gendarmerie Etang
    Ligne 6.1 Villèle Saint-Gilles les Bains
    Ligne 6.2 Mairie Bernica Boucan Canot
    Ligne 6.3 La Saline (Prisami) La Saline les Bains
    Ligne 7 La Saline les Bains Mont Rocquefeuil / Boucan
    Ligne 8.0 Ruisseau Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 8.1 Chemin Hoareau / Barrières / Bras Mort Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 8.2 Lot.Paul & Virginie Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 8.3 Bel Air / Ravine Renaud Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 8.4 Hangar Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 8.5 Sans Souci Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 9 Vue Belle Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 9.0 Plateau Caillou Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 9.1 Pausé / Villentroy Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 9.2 Barrage Mairie - Chemin Bruniquel Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 9.3 Piton Léon Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 9.4 Barrage Vergers Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 9.5 L'Eperon Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 9.6 Fond de Puits Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 9.7 Villèle / Saint-Gilles les Hauts Gare Routière de Saint Paul
    Ligne 10 Piscine Bois de Nèfles Pôle d'Echanges du Port
    Ligne 11 Mairie Bois de Nèfles - Ecole Bellemene Lotissement Bois Rouge Piscine Plateau Caillou
    Ligne Littoral 1 Pôle d'Echanges du Port - Cambaie Gare Routière de Saint Paul
    Ligne Littoral 2 Gendarmerie de Saint-Leu Gare Routière de Saint Paul
    Ligne Axe 9 Vue Belle Gare Routière de Saint Paul
    Ligne Ti' navèt Parking de la grotte 1er réunionnais La Baie

     

     

    Trois-Bassins

      De A
    Ligne 61 Souris Chaude Bras Calebasse
    Ligne 61bis Souris Chaude Bras Calebasse
    Ligne 63 Mairie des Trois-Bassins Piveteau
    Ligne 63bis Le Cap la Chaloupe Gare Routière de Saint Paul

     

     

    Saint-Leu

      De A
    Ligne 41 Le Cap la Chaloupe Mairie de Saint-Leu
    Ligne 41bis Les Colimaçons Mairie de Saint-Leu
    Ligne 42 Réservoir Mairie de Saint-Leu
    Ligne 42bis Chemin des Jacquiers Pointe des Châteaux
    Ligne 43 Bois de Nèfles Pointe des Châteaux
    Ligne 43bis Bois de Nèfles Pointe des Châteaux
    Ligne 44 Notre Dame des Champs Mairie Piton
    Ligne 44bis Notre Dame des Champs Mairie Piton
    Ligne 45 Grand Fond Pointe des Châteaux
    Ligne 46 Mairie des Trois Bassins Mairie de Saint-Leu
    Ligne 47 Chemin Boussole Bois Blanc
    Ligne 48 Ecole Stella Mairie Piton
    Ligne 49 Chemin Laurency Mairie Saint-Leu
    Ligne 49 bis Chemin Potier Mairie Saint-Leu
    Ligne 50 Eglise Saint-Christophe Mairie de Saint-Leu (par le chemin Duguet et l’Etang)
    Ligne 51 Notre Dame des Champs Mairie de Saint-Leu (par les chemins Mutel et Diale).
    Ligne 52 Cimetière Colimaçons Zac Portail
    Ligne 62 Piveteau Mairie de Saint-Leu

    votre commentaire
  •  

    info car jaune n° azur

    N°Azur : 0 810 123 974
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

     
     
     

    INFOS PRATIQUES

    Fonctionnement Car Jaune :

    Les arrêts sont facultatifs, vous devez faire signe au conducteur (en tapant dans vos mains)
    La montée s’effectue par la porte avant, la descente par la porte arrière du véhicule.
    Préparez votre monnaie et, dans la mesure du possible, faites l’appoint.

     


    Contrôles :
    Pour voyager tranquille, vérifiez la validité de votre titre de transport.
    En cas de doute, nos accompagnateurs ou notre conducteur sont là pour vous renseigner.
    En cas d’infraction, un contrôleur peut vous appliquer une indemnité forfaitaire de :
    - 22€ si votre titre de transport n’est pas valide
    - 33€ si vous n’avez pas de titre de transport.
    Les frais de dossier, en sus de l’indemnité forfaitaire et de la somme due au titre de transport, sont fixés à 38€.

     


    Pour toutes suggestions ou réclamations,
    écrivez au Service Clientèle :
    Transdev Services Réunion
    7, rue André Lardy - Boîte N°5
    Cour de la Mare - 97438 Sainte-Marie
    Fax : 0262 94 89 50 - E-mail : vtsr@vtsr.re

     
       
       

    Car jaune

       

     

     

     

    info car jaune n° azur


    N°Azur : 0 810 123 974
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

     

    Le bus comme moyen de locomotion

    Lien à suivre : http://www.cg974.fr/index.php/Horaires-des-Cars-jaunes.html

     

     

     Cars Jaunes

     

       

     

    transport car jaune

     

    Repères

    En 1982, avec les lois de décentralisation, le Conseil Général de La Réunion devient Autorité Organisatrice de Transport interurbain. Son intervention est minimale. Ce sont principalement les acteurs privés et les transporteurs, qui assurent l’offre de transport en commun.

    En 1988, le 1er réseau structurant, Alizé, est créé ; il préfigure le réseau Car Jaune.

    A partir de 1996, le Conseil Général crée le réseau Car Jaune et s’engage dans l’élaboration du Plan Départemental des Transports sur la période de 1996 à 2005.

    A partir de 2012, une nouvelle impulsion s’affirme, avec un nouveau Plan Départemental des Transports approuvé à l’unanimité. De nouveaux services sont proposés pour mieux répondre aux réalités des déplacements sur l’île.
    Les objectifs sont :

     

    •  redéfinir les services du réseau Car Jaune sur sa vocation interurbaine,
    •  améliorer la qualité du réseau,
    •  amener une nouvelle clientèle en proposant de nouveaux tarifs, abonnements et services.

     

    Sa concrétisation est amorcée et se poursuivra de manière progressive, jusqu’en 2015.

    Le 11 décembre 2014, les services Car Jaune évoluent.

     

    L’évolution du réseau Car Jaune prévue dans le cadre du Plan Départemental des Transports, approuvé à l’unanimité en 2012, a pris effet le 11 décembre 2014 avec une mise en place progressive des services jusqu’en 2015.

     

     
    En offrant un service de transport spécifique aux besoins des passagers, le Département de La Réunion contribue à la politique sociale que la collectivité s’efforce de promouvoir.

    Conformément au Plan Départemental de Cohésion Sociale mené par la Présidente du Conseil général et son équipe, dès 2004, des mesures concrètes ont été mises en place dans 3 grands domaines :

    - une politique tarifaire commerciale et sociale
    - une capacité à l’innovation (SAEIV – Système d’Aide à l’Exploitation et à l’Information des Voyageurs)
    - un renforcement du dispositif de sécurité

     

     
    LE RÉSEAU CAR JAUNE

     

       

    LE RESEAU CAR JAUNE

    Lien à suivre : <style type="text/css"><!--.quote {width:350px; padding: 6px; border: solid 1px #456B8F; font: 10px helvetica, verdana, sans-serif; color: #222222; background-color: #ffffff}.quote a {font: 13px arial, serif; color: #003399; text-decoration: underline}.quote a:hover {color: #FF9900; }//--></style><div style="float:left;padding:5px;"><img src="/images/images_CG/transport/fd_bus.jpg" width="80" alt="" /></div><div class="quote"><a href="http://www.cg974.fr/index.php/Des-Cars-Jaunes.html" target="_blank">Des Cars Jaunes</a><br /> Repères En 1982, avec les lois de décentralisation, le Conseil Général de La Réunion devient Autorité Organisatrice de Transport...<div align="right" style="width:350px"><p style="text-align:right;">© 2015 - <a href="http://www.cg974.fr/" target="_blank">Le Département de La Réunion</a></p></div></div>


    votre commentaire
  • LES MOUSTIQUES

     

    Il faut savoir que les moustiques adorent les peaux blanches et peuvent s'en donner à coeur joie.

    Un petit conseil :

    • Protégez vous, n'hésitez pas car ils peuvent vous laisser de belles marques
    • Enduisez vous bien de lotion, portez un bracelet anti moustiques
    • Évitez les points d'eau stagnantes

     

    Les moustiques !!!

    Sur votre varangue, n'hésitez pas non plus à bruler le tourbillon, il est efficace

    Les moustiques !!!

    Et certains remèdes naturelles fonctionnent aussi très bien :

    • Une coupelle de vinaigre près de votre tête de lit

    ou bien encore :

    Les moustiques !!!

    Citron ou orange et clous de girofle

    1. Prenez un citron vert, coupez-le en 2. Ça marche aussi avec une orange. 2. Plantez-y quelques clous de girofle, et placez le tout au centre de la maison. L'odeur est un répulsif naturel efficace que les moustiques détestent. Ça leur donne instantanément envie de quitter les lieux.

    Source : Comment-Economiser.fr | http://www.comment-economiser.fr/eloigner-les-moustiques-naturellement.html
    1. Prenez un citron vert, coupez-le en 2. Ça marche aussi avec une orange. 2. Plantez-y quelques clous de girofle, et placez le tout au centre de la maison. L'odeur est un répulsif naturel efficace que les moustiques détestent. Ça leur donne instantanément envie de quitter les lieux. Cet insecticide naturel devrait vous permettre de retrouver des nuits tranquilles.

    Source : Comment-Economiser.fr | http://www.comment-economiser.fr/eloigner-les-moustiques-naturellement.html

     

    1. Prenez un citron vert, coupez-le en 2. Ça marche aussi avec une orange. 2. Plantez-y quelques clous de girofle, et placez le tout au centre de la maison. L'odeur est un répulsif naturel efficace que les moustiques détestent. Ça leur donne instantanément envie de quitter les lieux. Cet insecticide naturel devrait vous permettre de retrouver des nuits tranquilles.

    Source : Comment-Economiser.fr | http://www.comment-economiser.fr/eloigner-les-moustiques-naturellement.html

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique