•  
    Le cyclone du 10 février 1829
     
    "C'en est fini du Barachois!" C'est par cette formule lapidaire que le correspondant à Bourbon pour le "Journal du Havre" résume la brutalité du phénomène à son retour en Métropole en mai 1829! L'île Bourbon n'avait plus connu de météore de cette ampleur depuis plus de 20 ans et le cyclone de mars 1806, réputé d'une extrême violence. Dans cette quiétude climatique, le déchaînement des vents a fait place à celui des opinions quant à l'épineux sujet de la traite des esclaves et dans le chef-lieu sur la nécessité ou non de construire un port à St-Denis. La question de l'esclavage ne sera pas tranchée avant 19 longues années, mais celle de l'avenir maritime de la coquette ville dionysienne l'a été quelques années auparavant avec le choix de construire une jetée dont la première pierre fut posée en 1819 par le gouverneur Pierre Bernard Milius, d'où le sobriquet de la jetée éponyme.
     
    Une jetée qui en jettent! Ahem désolé...
    Pourquoi vous en parler? Parce que la dite jetée longue de 80 m en 1829 va se voir brutalement amputée de 50 m en quelques heures en ce 10 février 1829! Les débris seront alors ramassés vers la côte formant un petit bassin appelé par la suite "bassin du Barachois". Or, vu la solidité de l'édifice, il a fallu une houle titanesque pour en venir aussi rapidement à bout! Donc, en un sens, ce fut effectivement la fin d'une certaine conception du Barachois qui connaîtra moult transformations jusqu'à nos jours.
     
    De cela, cependant , les centaines de marins qui s'affairaient à charger et décharger des marchandises et des hommes n'avaient pas conscience par cette suffocante journée d'été austral. D'après les manifestes retrouvés, une quinzaine de navires mouillaient en rade de St-Denis ce jour là, lorsque le clapot minéral des vagues sur le littoral commença à se muer en rugissement féroce. Les bâtiments les plus imposants eurent, pour la plupart, le temps d'appareiller en catastrophe pour rejoindre le large, mais la flotte locale plus modeste, ainsi que les chaloupes de débarquement, se retrouvèrent prises au piège. Les mâchoires aqueuses se refermèrent donc sur le littoral du chef-lieu soulevant une onde de tempête à nul pareil de mémoire d'hommes!
     
     
    Raz de marée en rade de St-Denis. L.A Roussin vers 1860
     
     
    Dans le nord-est tout d'abord, le pont de la marine * de Sainte-Marie fut réduit en charpie, tandis que les paquets de mer jaillissaient en de terribles gerbes par dessus le magasin de dépôt. Même scène d'horreur à Bois Rouge, à ceci près que des chaloupes furent disloquées par les flots qui vinrent même dérober la varangue du magasin pourtant situé à bonne distance du rivage. En ce qui concerne la côte sous le vent, les habitants eurent droit au classique débordement de l'étang à St-Paul ainsi qu'à l'échouage de plusieurs navires dont certains furent réduits à du simple bois flotté. Mais il semble que le plus gros de la vindicte océanique se soit déchaîné au Barachois où des témoins rapporteront par la suite des scènes invraisemblables. Ainsi, un navire de 30 tonneaux, alors en cale sèche sur un chantier naval, aurait été soulevé par les vagues avant d'être déposé sur le toit du corps de garde des douanes! Plusieurs bâtiments en dur , dont des écuries, l'abattoir et certaines maisons du Bas de la Rivière seront partiellement détruits voire pulvérisés sous les coups de boutoir écumeux. D'après le journaliste rapportant les faits, ce qu'il s'est déroulé ce jour à St-Denis défie l'imagination! A tout le moins, et en dépit du manque de données chiffrées, on peut en déduire que 1829 a connu la pire marée de tempête du XIXème siècle dans ce secteur. Concernant les vents, ils ont été moins violents qu'en 1806 déracinant néanmoins plusieurs arbres à St-Denis, couchant de faibles dépendances et écornant ça et là quelques toitures. Quant à la côte au vent et le Sud, ils semblent avoir été grandement épargnés tant par les rafales que par la houle cyclonique. A la Montagne et St-Paul en revanche... le vent semble avoir été particulièrement violent qui détruisant des sucreries et plusieurs bâtiments en dur , censément solides, qui ravageant les récoltes et tuant le bétail, qui tuant plusieurs "noirs"... de ces dernières tragédies nous n'aurons aucun bilan officiel, en tous cas dans les documents à notre disposition. L'époque était résolument et tristement différente hélas.
     
    "Le vent a détruit notre pauvre toiture et dans ma masure il a plu toute la nuit!" Dessin de Grimaud.
    A contrario, le compte rendu déchirant des pertes humaines chez les gens de la mer est lui sinistrement précis. Mais il ne sera établi que bien plus tard en 1876 par le capitaine de frégate Bridet, signe que le sujet resta longtemps sensible localement. Entre 19 et 22 navires sombrèrent ce jour là dans ce tumulte infernal et 259 marins et officiers périrent noyés. La liste est longue mais nous pouvons citer: Le Turquoise (53 morts), le Messager de Bourbon (24 morts), l'Apollon (19 morts), l'Aimable Créole (18 morts)... inutile de commenter plus avant, les chiffres parlent d'eux-même sur la tragédie. Si l'on ajoute les dizaines d'esclaves morts mais non recensés, le cyclone de 1829 est a minima le météore le plus meurtrier qu'ait connu l'île au XIXème siècle, voire le plus meurtrier de tous les temps . Une occasion de rappeler que la nature peut être impitoyable chez nous, et sans doute, si ce n'est toutes les recenser, au moins rendre hommage aux victimes de cette hécatombe oubliée. Sur une note plus factuelle, les informations parcellaires dont nous disposons laissent accroire que le système est passé au Nord Ouest de l'île. Quant à son intensité réelle et sa distance des côtes, elles demeurent pour l'heure dans les limbes de l'Histoire. Les dégâts relatés peuvent laisser inférer d'un catégorie 2 ou 3 (sur l'échelle de Saffir-Simpson), mais il n'est pas impossible qu'il ne se soit agit que des vents périphériques d'un cyclone bien plus puissant passé loin au large, ce qui expliquerait la violence de la houle. Mais ce ne sont là que nos supputations stériles qui n'ont aucunes prétentions scientifiques. Nous évoquons dans ce court article, une époque révolue, mais que cela ne vous autorise pas à relâcher votre attention à l'approche de la saison cyclonique. Nul ne sait jamais les mauvaises surprises qu'elle recèle. :)
     
    Navire dans la tempête
    *A l'époque, le pourtour de l'île était jalonné de plusieurs marines, c'est-à-dire des pontons plus ou moins sommaires où les chaloupes pouvaient débarquer même en temps de houle. Sources: *CRESOI, Bernard Leveneur Attaché de conservation du patrimoine Responsable du Musée Léon-Dierx,"Deux chantiers archéologiques pour l'exemple: le Camp du Gol et le Bassin du Barachois"
    3Daa7fe0596f952101941660fcfb8adcaed870abff%26file%3Dpdf%252F05.pdf&usg=AFQjCNHZ3whw4uePQsm-N61JtPo6l0No_Q&sig2=hDVyiRASPCFUW4nY8LuSnA&cad=rja * Le Mémorial de La Réunion, Australe Éditions, 1978 à 1981 . Réédition Orphie 2003. Tome II.   

    votre commentaire
  • [IDÉE SORTIE]

    Le week-end prochain étant prévu pour l'heure assez beau, on vous propose une idée de sortie aux pieds du volcan avec l'événementiel "Magma'gnifique".
    Evidemment, comme il est (entre autre) question du volcan, on y sera    

     

    Le week-end prochain étant prévu pour l'heure assez beau, on vous propose une idée de sortie aux pieds du volcan avec l'événementiel "Magma'gnifique".


    votre commentaire
  • Danyèl WARO sera au Marché de Nuit de ce samedi 1er octobre, en l'honneur de la culture créole ! 

     

    Danyèl WARO sera au Marché de Nuit de ce samedi 1er octobre, en l'honneur de la culture créole !

    OCT1
     
    Votre Marché de Nuit de ce samedi 1er octobre met à l'honneur la culture créole !

    En plus des 160 stands d’exposition et de vente venez à la rencontre de Jean-Paul Bavol, du comédien Éric Isana, de la musique de Lorskès Tapok alors que le grand Danyèl Waro nous fera l'honneur de trois prestations de 20 minutes.

    Instruments et matériels de musiques traditionnels, épices divers, plantes médicinales, produits artisanaux, mode création, bien être, marché du producteur, produits du terroir, produits bio, boissons fraiches, restauration diverse... vous trouverez tout cela lors de cette soirée et notamment :

    ZLIK fabrication :
    Présentation / exposition / vente d’instruments de musique traditionnels (bob, kayamb, ro...ulèr, sati…)

    Maison du curcuma :
    Présentation/exposition/ vente de curcuma, d’épices divers et produits dérivés.

    Léfé coco :
    Vente de fruits et de noix et lait de coco.

    Tradition bardeaux :
    Exposition / vente et démonstration de taille traditionnelle de bardeaux

    Maison du géranium :
    Exposition / vente et démonstration de distillation traditionnelle (alambic)

    Pierres / bois :
    Exposition/vente et démonstration de taille traditionnelle de pierre/bois moulin mayi, pilon, hami (pièr rosh kari)

    Broderie de Cilaos :
    Exposition / vente et démonstration de la technique du travail de la broderie de Cilaos.

    Ferblantier :
    Exposition / vente et démonstration de la technique du travail du fer blanc (lambrequin, arrosoir, objets contemporains…)

    Bazar kréol avec Jean Paul Bavol :
    Animations / présentation / exposition / vente de fruits, racines et légumes lontan

    Fangourin :
    Pressage traditionnelle de jus de canne

    Exposition kréol in lang :
    10 pano kréol rénioné in lang

    UDIR :
    Présentation / exposition de livres kréol
    Présence d’auteurs / rakontèr zistwar / kriké kraké

    ABCD : brocante/ collectionneur objets lontan

    ANIMATIONS

    Koté bassin :
    Performance fonnkèr maloya avèk Danyèl Waro (3 sets de 20 minutes)

    Koté Roland Garros :
    Lorkès Tapok : kombi muzik live séga maloya

    Kiosque :
    Exposition d’objets lontan

    Koté Kiosque :
    kombi DJ Séga (play-list à disposition du public « disque préféré, à la demande)

    Animations ambulatoires / jeux d’acteurs :

    Joyeuse fête kréol avec Eric Isana : déambulant au travers du public, le comédien, coiffé d'un livre géant sur la tête, tel un bazardyé des mots invite les badauds à écouter ses contes et poèmes interrogeant sur notre rapport à la créolité, à la langue et à l’écrit…

    Marché de Nuit : In Manièr viv péi !
    Samedi 1er octobre 2016 de 19h à minuit
    Le Barachois
    Accès libre et gratuit
     

    votre commentaire
  • Le Rivotril est la substance la plus détournée à La Réunion

    • Par Gilbert Hoair
    • Publié le 21 septembre 2016 à 09:59, mis à jour le 21 septembre 2016 à 10:30

    Une passagère a été arrêtée ce samedi à l’aéroport avec 4000 cachets de Rivotril. Elle rentrait d’un séjour à Madagascar. Elle a été placée en détention provisoire.

    © D.R
    © D.R
     
    Le Rivotril est un médicament utilisé pour le traitement des épilepsies.
    Il est prescrit à La Réunion par un médecin, dans des conditions très strictes, non pas parce que c’est un médicament dangereux, mais parce qu’il est détourné de son usage premier.
    Il est utilisé comme drogue et les délinquants qui se retrouvent devant la justice ont souvent consommé du Rivotril.  

    votre commentaire
  • La Réunion : le soleil s’installe. Les températures grimpent

    • Fabrice Floch
    • Publié le 26 septembre 2016 à 09:04

    Ce n’est pas encore l’Eté, mais doucement le thermomètre remonte.

    Le flux d’Est, globalement sec va permettre au soleil de briller sur La Réunion, ce lundi 26 Septembre 2016.

    © Jean-Pierre Sartor
    © Jean-Pierre Sartor
     
    Le week-end a été en général très agréable. Ce beau temps devrait durer encore quelques jours.
    Pour les prévisionnistes de Météo-France, des nuages vont s’installer sur les sommets dans l’après-midi, occasionnant de petites averses isolées, mais rien de significatif.
    Notons également, l’élévation progressive du thermomètre. Fin Août, le mercure dépassait rarement 4°C au lever du jour au volcan. 6°C sont notés ce lundi.
     
    Un train de houle annoncé dans l’après-midi
     
    Les alizés très présents ces dernières semaines sur les côtes Sud, Est et Nord ralentissent légèrement. Les rafales de Sud, Sud-Est ne devraient pas excéder les 40 km/h.
    Dans ces conditions la mer est en général peu agitée en matinée. Elle bougera un peu plus en seconde partie de journée.
    Un train de houle de Sud-Ouest d’1 mètre 50 à 2 mètres qui va se renforcer touchera les côtes Sud et Ouest dans l’après-midi. 

    © Capture d'écran Météo France
     

    votre commentaire
  • Si vous aimez ce blog, inscrivez - vous ! Merci

     

    Allez dans la barre latérale gauche , et cliquez Si vous aimez ce blog, inscrivez - vous ! Merci


    votre commentaire
  • Passionné d’oiseaux, un Réunionnais de l’Ain possède

    300 volatiles

     

    • Par Fabrice Floch
    • Publié le 19 septembre 2016 à 11:33

    Philippe Lepomby, originaire de La Réunion, a emmené en métropole sa passion pour les oiseaux. Atteint par le virus enfant, il vit dans l’Ain au milieu de 300 compagnons à plumes.

    © France 2
    © France 2
     
    L’ornithologue amateur vit à Villette dans l’Ain dans l’Est de la France. Originaire de La Réunion, il a toujours été passionné par les volatiles. Un amour qui n’a cessé de grandir et de prendre de la place.
    Aujourd’hui, le Réunionnais possède 300 bêtes à plumes.

    Des coqs en pâte

    Ces oiseaux, explique le journaliste du Progrès, de toutes les tailles et de toutes les couleurs viennent du monde entier… Tous sont choyés, bagués, vaccinés et certains sont libres d’aller et venir.
    Pour que ses « amis » aient suffisamment de place, Philippe Lepomby s’est installé dans une maison qui possède un vaste préau fermé.
    L’homme, prévoyant, a choisi une demeure un peu à l’écart du village afin d’éviter que les sifflets et les conversations de ses perroquets dérangent un éventuel voisin  

    votre commentaire
  • Trois degrés de moins que la moyenne saisonnière :

    La Réunion grelotte

     

    • Par Gilbert Hoair
    • Publié le 20 septembre 2016 à 18:35

    Le soleil est là, le vent aussi, mais surtout les températures sont plus basses que d'habitude en ce mois de Septembre.

    © Réunion1ère
    © Réunion1ère
     
    L'hiver est long, il n'est pas terminé.
    Jacques Ecormier, prévisionniste à Météo France précise : " la température la plus basse a été enregistré en septembre 1979, il a fait -5°... ce n'est pas le cas en 2016, ce qui caractérise cette année c'est la durée de cette période froide."
    Il précise, que les températures vont remonter mais très lentement d'ici la mi Octobre.
    Echarpes, pulls et bonnets seront encore utilisés dans les jours à venir.

    En images avec Steve-Henry Peeters, Géraldine Blandin et Thierry Custine.

     
     
     
    La Réunion grelotte   

    votre commentaire
  • Le Transporteur 974

     

    Le Transporteur 974

     

    Leur site Facebook : https://www.facebook.com/letransporteur974/services?__xt__=33.%7B%22logging_data%22%3A%7B%22event_type%22%3A%22clicked_view_page_

    services%22%2C%22impression_info%22%3A%22eyJmIjp7InBhZ2VfaWQiOiIzNjQ1OTYwNDM3Mjk2ODkiL

    CJpdGVtX2NvdW50IjoiMCJ9

    fQ%22%2C%22surface%22%3A%22www_pages_home%22%2C%22interacted_story

    _type%22%3A%221591709614453924%22%2C%22session_id%22%3A%22f4494b99eab733c

    bc36c9216ddd3baf5%22%7D%7D

    Le Transporteur 974

     

    Transfert privé VTC, Capacitaire

    De 20€ à 280€
    Transport privé tarification pour le véhicule ou à la place. Chauffeur professionnel à la Réunion.
    Location de véhicule avec chauffeur.

    Le Transporteur 974

    Le Transporteur 974

    Site Web : http://www.letransporteur974.re/

    Réservez en ligne en suivant le lien ci-dessus

     

    Le TRANSPORTEUR 974 est une société spécialisée dans le transport des personnes à bord de véhicule avec chauffeur. Nous proposons des trajets à travers toute l'île de la Réunion: déplacements professionnels, transfert aéroport, courses personnelles, visites touristiques, sorties restaurant et bar... Réservation OBLIGATOIRE!

     

    Des trajets tout en confort

    Nos chauffeurs prennent soin de leurs clients

     

    SIMPLICITE & RAPIDITE

    Plus besoin d'attendre, votre chauffeur arrive à l'heure convenue et vous emmène directement à destination.

     

    PAS DE MAUVAISE SURPRISE

    Les tarifs sont attractif et le coût du trajet est fixé et annoncé lors de la réservation du VTC.

     

    PRESTATIONS SOIGNEES

    Lors de votre trajet, une bouteille d'eau, de la menthe fraîche et des mouchoirs vous seront offerts.

     

    LA TECHNOLOGIE EN PLUS

    Une tablette tactile, un accès wifi gratuit et un chargeur Iphone/smartphone seront à votre disposition le temps du voyage (sur demande).   

     

    La Navette Xpress Saint-Gilles

    Contactez notre chauffeur: 0692 40 57 27

    Notre navette est LA solution pour vos déplacements dans l'Ouest de l'île de la Réunion!
    De Saint-Leu à Saint-Paul, nous assurons votre transport à moindre coût, de jour comme de nuit.

    Le principe?

    Vous souhaitez sortir, aller faire vos courses, votre marché, vous désirez manger au restaurant sans avoir à conduire après votre repas... Réservez notre navette pour votre trajet. Un chauffeur viendra vous chercher directement au lieu de rendez-vous et vous véhiculera là où vous avez convenu d'aller.

    Combien ça coûte?

    Selon le trajet, vous dépensez 1 ou 3 tickets (par aller).

    Les tickets sont en vente:

    • soit chez nos partenaires, par carnet de 8 tickets, au prix de 20 Euros (à régler en espèces)
    • soit directement auprès de notre chauffeur, par carnet de 4 tickets, au prix de 12 Euros (à régler par CB)

    Quelles zones sont desservies?

    Nous nous déplaçons dans une zone allant du front de mer de Saint-Paul (uniquement les jours de marché, c'est-à-dire les vendredis et samedis en journée) à Saint-Leu en passant par le littoral (Boucan, Grand Fond, Saint-Gilles-Les-Bains, La Saline-Les-Bains, La Souris Blanche et Saint-Leu).

    Sur les hauteurs, nous allons jusqu'au rond-point du Centhor par le Théatre de Saint-Gilles et à Roquefeuil.

     

    Le Transporteur 974 : vos déplacements en toute tranquilité 

    Le Transporteur 974 : vos déplacements en toute tranquilité

     


    votre commentaire
  • La Réunion : à la découverte de la route la plus chère du monde

     

    France 2 s'est rendue sur l'incroyable chantier de la route la plus chère du monde.



    La Réunion : à la découverte de la route la plus chère du monde
     

    Le chantier est titanesque. Il vient de franchir un cap avec la pose des premiers piliers. Il est français. Il s'agit de la route côtière à La Réunion. Le coût ? 1,6 milliard d'euros, soit plus de 130 millions d'euros le kilomètre de voie publique. À titre de comparaison, un kilomètre pour une autoroute en plaine coûte cinq millions d'euros, 22 millions pour un ouvrage d'art comme l'autoroute des Titans. Seul le viaduc de Millau, construction unique en son genre a coûté plus cher, 160 millions d'euros le kilomètre.

    Quelques chiffres 

    Cette route c'est 12 kilomètres, dont un viaduc de cinq kilomètres perché à plus de 20 mètres au-dessus de la mer. Elle devrait voir le jour en 2020. Pour la construire, près de 1 000 ouvriers sont mobilisés. Les moyens mis en place sont exceptionnels. Pourquoi un tel chantier ? La route actuelle est particulièrement dangereuse. La falaise qui la surplombe menace constamment de tomber. Par ailleurs, la nouvelle route mettrait fin aux bouchons à répétition. Mais peu importe, le projet fait tout de même débat de par son coût astronomique.  


    votre commentaire
  • SIGNEZ … !!!
    MEGA-CARRIÈRE A BOIS BLANC – c’est NON.


    SCPR a simplement DÉTRUIT et ENTERRÉ votre pétition de 10.652 signatures en ligne ! Ils présentent un nouveau projet, et hop, la pétition n'est plus recevable en Préfecture.
    Nous entrons en RÉSISTANCE avec une nouvelle pétition....
     

    ...

    M. le Préfet de la Réunion: L'abandon du projet de carrière à Bois Blanc
    POUR L'ABANDON DU PROJET DE MEGA-CARRIERE A BOIS BLANC Habitants et amoureux du sud-ouest de l'île de la Reunion, mobilisons-nous !!! Aucun projet…

    Pour signer, suivez le lien : https://www.change.org/p/m-le-pr%C3%A9fet-de-la-r%C3%A9union-l-abandon-du-projet-de-carri%C3%A8re-%C3%A0-bois-blanc?recruiter=597424604&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive

     

     
    L’image contient peut-être : montagne, plein air et nature

     


    votre commentaire
  • Entre-Deux : Une tentative de suicide évitée grâce aux auditeurs de Free Dom     

    pontentredeux  

    Sabrina était très inquiète lorsqu’elle a appelé la radio vers 14h00 pour demander de l’aide aux auditeurs. En effet, son mari avait menacé de se suicider et s’était rendu sur le pont de l’Entre-Deux. Des auditeurs de Free Dom ont entendu son appel et sont venus lui apporter leur soutien en attendant les secours.

    C’est très émue qu’elle a tenu à remercier ces auditeurs pour leur solidarité en direct à la radio #Freedom  vers 15h45. Depuis, son mari a été pris en charge à l’hôpital de Saint-Pierre

    (Crédit photo : www.youtube.com)

    http://www.freedom.fr/entre-deux-une-tentative-de-suicide-evitee-grace-aux-auditeurs-de-free-dom/

     

     

     

     


    votre commentaire
  • L’opération « déposez vos armes » a débuté

    • Par Gilbert Hoair
    • Publié le 19 septembre 2016 à 14:29, mis à jour le 19 septembre 2016 à 17:47

    Le but est de réduire le nombre d'armes en circulation  de façon illégale à La Réunion.  Les particuliers sont invités jusqu’au 15 décembre à déposer les armes en leur possession dans les gendarmeries et commissariats de police.

    © Réunion1ère
    © Réunion1ère
     
    Que faire des armes dont on a hérité, et dont la possession est illégale ? L’opération « déposez vos armes » permet de s’en débarrasser. Aucune sanction pour détention illégale d’arme ne sera prise à l’encontre de la personne qui remet l’arme.
     
    Les personnes  détentrices d’armes et de munitions sans autorisation, peuvent ainsi s’en débarrasser sans crainte.
    C’est l’application d’une des mesures du plan « sécurité outre-mer » qui a pour objectif d’assurer  une sécurité durable pour tous dans les territoires d’outre-mer.
     
    En Martinique,  820 armes à feu et 31053 munitions ont été déposées lors de deux opérations,  86 armes et 3800 munitions en Polynésie.

    En images avec Michèle Ozoux, Daniel Fontaine et Danny Rosamel.
     
     
     
    Opération déposez vos armes   

    votre commentaire
  • L’éruption du Piton de la Fournaise vue de l’espace

    • Par Gilbert Hoair
    • Publié le 13 septembre 2016 à 19:20

    Dimanche matin le satellite Landsat 8 de la NASA passait juste à la verticale du Piton de la Fournaise et a pu prendre cette photo qui fait le tour des réseaux sociaux.

    © USGS/NASA Landsat
    © USGS/NASA Landsat
     
    A quoi ressemblent les fontaines de lave quand on les survole  à la verticale ? Le satellite Landsat 8 qui photographie la planète Terre depuis 2013 donne la réponse.
    Le satellite couvre l’ensemble du globe en 16 jours et prend des photos de 185 km de coté.
    L’éruption s’est produite juste avant sont passage sur La Réunion. Le satellite a pris cette photo inoubliable, même si voir les fontaines de plus près est grandiose.
     
    Aujourd’hui l’éruption un moment sous les nuages a été finalement visible pendant une bonne partie de la journée.
     
    En images avec Henri-Claude Elma
    Le point sur l'éruption du Piton de la Fournaise   

    votre commentaire
  • Le mantra de la Manta

    de Plonge Image Réunion  

    Il y a des moments exceptionnels, voire magiques, que l'on ne peut apprécier encore plus complétement qu'en les partageant... Face à une grande raie Manta dans le grand bleu le plongeur prend une grande leçon d'humilité par rapport à cet environnement aussi fabuleux que précieux, mais combien fragile!

    Lien vidéo et source : https://vimeo.com/182271105

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Comment voir l’éruption du Piton de La Fournaise en toute sécurité

    • Par Gilbert Hoair
    • Publié le 12 septembre 2016 à 18:06, mis à jour le 12 septembre 2016 à 18:22

    Visible du Pas de  Bellecombe, l’éruption en cours attire de nombreux visiteurs. Pour profiter pleinement du spectacle des précautions élémentaires sont nécessaires.

    © Réunion1ère
    © Réunion1ère
     
    En raison du plan de circulation mis en place, une fois arrivé, il faudra prévoir de marcher plus de 30 minutes sur la piste entre le parking qui mène au Piton de Bert et le site du Pas de Bellecombe, dans le froid et le plus souvent dans l’obscurité, au retour.

    La meilleure solution est d’être à la Plaine des Cafres à 17h, prendre la route du volcan pour pouvoir profiter du coucher de soleil sur le Piton des Neiges et les montagnes qui émergent des nuages.

    © Gilbert Hoair (Réunion1ère)
    © Gilbert Hoair (Réunion1ère)

    En voiture, selon l’affluence, le premier barrage de régulation du trafic, dressé par les gendarmes, se trouve au bout de la ligne droite dans la Plaine des sables. Une piste sur laquelle les voitures avancent lentement en raison de son état très dégradé.

    © Gilbert Hoair (Réunion1ère)
    © Gilbert Hoair (Réunion1ère)

    Les voitures sont ensuite dirigées par les gendarmes, vers les parkings aménagés de chaque coté de la piste qui servent habituellement aux randonneurs qui se rendent sur le sentier du Tremblet vers le Piton de Bert.

    © Réunion1ère
    © Réunion1ère

    Seules quelques voitures et les motos peuvent accéder au parking du Pas de Bellecombe.


    Il faudra alors marcher environ 2 km sur la piste avant de voir l’éruption.
    Une bonne paire de chaussures est alors nécessaire.
    Il faut prévoir une lampe frontale ou une lampe de poche car la lumière de la lune ne suffira pas.
    Il faudra surtout bien se couvrir contre le froid et la pluie.
    Mieux encore : amener des boissons chaudes, et de quoi manger pour pouvoir regarder le spectacle offert par l’éruption.
    © Réunion1ère
    © Réunion1ère

     
    Il faudra penser ensuite à rentrer et croiser sur la piste les voitures  de ceux qui arrivent pour voir le spectacle.  Il faudra une bonne heure pour arriver à la Plaine des Cafres.

    La circulation sur la piste du volcan

    En résumé, pour voir l'éruption il faut  prévoir :
    •  4h de route aller-retour si on habite à Saint-Denis.
    • 1 heure de marche sur la piste, aller-retour
    • de bonnes chaussures
    • des vétements chauds
    • des vétements de pluie
    • de l'éclairage (si on marche la nuit)
    • de quoi boire et manger
    • prendre son temps  

    Bonne rando à ceux qui y vont, profitez de ce magnifique spectacle

    et Soyez Prudent


    votre commentaire
  • Laurent Perrier nous fait encore une fois l'immense privilège de partager avec vous et en exclusivité sur Actus Météo 974, ses premières 24h sur l'éruption démarrée le 11 septembre 2016.

    Attention, c'est à couper le souffle (mais ce n'est pas à cause des gaz éruptifs, rassurez-vous).

    Tous droits réservés....
    Crédits : Laurent Perrier − MétéoR OI (contact@meteor-oi.re)
      

    Photos du volcan par Laurent Perrier

    Photos du volcan par Laurent Perrier

    Photos du volcan par Laurent Perrier

    Photos du volcan par Laurent Perrier

    Photos du volcan par Laurent Perrier

    Photos du volcan par Laurent Perrier


    votre commentaire
  • Merci Philippe Seychelles 

    pour ses magnifiques photos de notre volcan en éruption ce jour

     

    De magnifiques photos du volcan ce jour

    De magnifiques photos du volcan ce jour

    De magnifiques photos du volcan ce jour

    De magnifiques photos du volcan ce jour

    De magnifiques photos du volcan ce jour

     


    votre commentaire
  • Sainte-Rose - Piton de la Fournaise :

    Eruption en cours : fermeture du sentier Nez Coupé depuis celui du Pas de Bellecombe  

    Piton de la fournaise

    "En raison du risque de feu de végétation sur les remparts pouvant être provoqué par une accumulation de lave à l'intérieur de l'enclos Fouqué et en raison du danger que représentent l'incendie, la fumée qui s'en dégage et l'instabilité potentielle du terrain, le sentier du Nez Coupé de Sainte-Rose est interdit à la circulation pédestre dès le début du sentier au Pas de Bellecombe" après t-on par la Préfecture dans un communiqué.

    Toute présence de randonneurs à l'Est du Pas de Bellecombe est prohibée (sur sentiers et hors sentiers) en raison de la présence de gaz nocifs émis par l'éruption en cours et des fortes chaleurs liées à la proximité des coulées de lave" précise encore le communiqué.

    L'accès du public au Pas de Bellecombe reste toutefois possible.

    Pour rappel, l'accès du public à  l'enclos du Piton de la Fournaise est interdit jusqu'à nouvel avis, que ce soit depuis le sentier du Pas de Bellecombe ou depuis tout autre sentier.  

     

     


    votre commentaire
  • La Fournaise en éruption !!!

     

     

    Volcan - La lave est sortie de terre dans l'enclos à 8h41 (actualisé) :

    Piton de la Fournaise est en éruption

     

    Posté par il y a 50 minutes
    Le Piton de la Fournaise est entré en éruption ce dimanche 11 septembre 2016 à 8h41. Le phénomène a lieu dans l'enclos Fouqué au niveau du flanc Nord du cratère Dolomieu. L'éruption s'est produite après une crise sismique importante qui a commencé dans la nuit de samedi à dimanche. La sismicité s'est accélérée à partir de 7 heures 30 ce dimanche matin "avec plusieurs centaines d'événements sous la zone sommitale" indique la préfecture dans un communiqué. Le préfet "a déclenché ce jour à 8h30 l'alerte 2-2 du plan "ORSEC Volcan" : éruption en cours". L'accès du public à l'enclos Fouqué, ainsi que le poser d'hélicoptère dans la zone du volcan sont interdits jusqu'à nouvel avis (Photo caméra de surveillance de l'observatoire volcanologique au Piton Partage).

    "Comme on peut le voir sur les caméras mises en ligne, l’éruption a débuté il y a une demi-heure" précise sur les ondes de radio FreeDom, Philippe Kowalski, directeur adjoint de l'Observatoire volcanologique. "Nous sommes en relation avec la préfecture depuis plusieurs heures. Tout est enclenché et mis en place" souligne t-il.

    "Tout au long de la nuit, nous avons observé une augmentation de l’activité sismique, largement supérieure à celle observée les jours précédents. C’est peu après 7 heures que tout s’est accéléré" explique encore le directeur adjoint.

    Le préfet a décidé de mettre en œuvre la phase d'alerte 1 "éruption probable ou imminente" du dispositif spécifique "ORSEC volcan", à compter de ce dimanche  à 8h30. Quelques minutes plus tard le lave sortait de terre.

    "L'accès du public à la partie haute de l'enclos du Piton de la Fournaise est interdit jusqu'à nouvel avis, que ce soit depuis le sentier du Pas de Bellecombe ou depuis tout autre sentier. Par ailleurs, il est rappelé que le poser d’hélicoptère est interdit dans la zone du volcan." rappelle la préfecture.

    Il s'agit de la deuxième éruption de l'année pour ce volcan très actif. La première avait commencé le jeudi 26 mai dernier. Elle n'avait duré que quelques heures.

    Revoir les photos et les vidéos des précédentes éruptions

    www.ipreunion.com

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires