• 3ème jour d’éruption, la mer en ligne de mire

     

     

     

     

         

     

    La lave coule du Volcan depuis maintenant trois jours et s’approche de la route nationale. La route des laves est sous surveillance et pour les touristes et Réunionnais, le spectacle de l’éruption continue.

    Un réveil attendu

    Depuis la fin du mois d’avril, l’activité avait repris au Piton de la Fournaise provoquant un premier passage en phase d’alerte 1 en fin de mois. Mais rapidement, tout s’est calmé et la phase de vigilance volcanique a été réactivée le 4 mai.

     

    Puis tout s’est accéléré en fin de semaine dernière. Les séismes se sont enchaînés provoquant l’activation de la phase d’alerte 1 le dimanche 17 mai à 11h30.

     

    Une éruption spectaculaire

    L’éruption démarre le jour même à 13h45. Après une rapide hausse de l’activité dans la matinée, le Volcan crache de la lave. Deux fissures sont repérées sur le flanc Est-Sud-Est, l’une à Château fort, l’autre à 900 mètres de là.

     

    Antenne Réunion vous a proposé les premières images aériennes de l’éruption.

     

    L’activité intense est retombée dans la soirée. Mais la puissance est toujours plus importante que lors des éruptions de février 2015 et d’avril 2014. D’ailleurs, la lave a lundi parcouru plusieurs kilomètres et commence à dévaler les pentes à une vitesse de 200 mètres/heure.

    Il ne lui reste que 3 kilomètres pour atteindre la route nationale.

     

    Une éruption qui peut durer ?

     

    Il faudra attendre les résultats des analyses pour le savoir. Les échantillons prélevés quelques heures après le début de l’éruption ont dû être envoyés en métropole car l’Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise ne dispose pas des outils nécessaires.

    Deux hypothèses sont avancées : Il pourrait s’agir du magma profond d’une nouvelle poche qui s’est formée et se remplit depuis le mois de novembre. Mais la lave qui coule aujourd’hui pourrait être le magma résiduel d’une poche secondaire qui a été poussée à la surface par le réservoir qui se charge.


    votre commentaire


  •  


    APPEL A BÉNÉVOLES 23, 24 & 25 mai

     

    Nous recherchons des bénévoles pour aider à la fabrication de la scénographie du festival de l'image sous-marine. Cette installation sera faite principalement avec de la palette et des matériaux de récupération, vous pourrez apprendre à utiliser ces matériaux et il n'y a pas de niveau particulier à avoir, seulement de la motivation!. l’ensemble des objets réalisés seront ensuite utilisés dans les futurs locaux de l'association. les ateliers sont gratuits et à partir de 16 ans. Les dates des ateliers sont les 23, 24 & 25 mai, de 9h à 12h et de 13h à 16h et se dérouleront au Port.

     


     

    Pour s'inscrire c'est simple, il suffit de nous envoyer un mail à contact@les-rencontres-alternatives et de nous préciser, votre nom, numéro de tel, à combien de personnes vous souhaiteriez venir & les créneaux où vous voudriez venir (le/les jours, et matin et/ou après midi).

    Attention les places sont limitées.


    plus d'infos au 0692 59 69 27 julien

     

    Merci et à bientôt


    Julien & Claire

    06 92 59 69 27
    contact@les-rencontres-alternatives.com


    votre commentaire
  • La Réunionnaise Julie Legros, 5ème au Miss Bikini IFBB Europe

    La Réunionnaise Julie Legros enchaîne les médailles et les écharpes. La Tamponnaise déjà sacrée Miss Bikini IFBB Réunion 2014, puis Miss Bikini IFBB France toutes catégories décroche la 5ème place au niveau européen.

    La mannequin Julie Legros, déjà Miss Pays de Savoie ajoute une nouvelle médaille à son palmarès. Soutenue par Flora Coquerel, Miss France 2014, notamment la Réunionnaise réalise un beau résultat.

    Elle s’est dite heureuse d’avoir réalisé un Top 6.


    votre commentaire
  • 1 décès tous les 8 jours sur les routes de l’île

     

     

    Antenne Réunion

     

         

     

    En 137 jours, 18 personnes ont perdu la vie sur les routes réunionnaises. Un nombre plus élevé qu’en 2014 sur la même période. Des actions de prévention routière tentent de sensibiliser les usagers de la route des dangers.

    L’accident mortel qui s’est produit vendredi soir à Saint-André voit le nombre de décès sur nos routes grimper à 18. Un chiffre qui, arrêté au 17 mai, est plus élevé que l’année dernière sur la même période (16 décès). À noter que 2014 a été l’année la plus meurtrière depuis 2009 avec 49 morts au total.

     

    Un bilan des accidents de la route pour rappeler que le danger est présent et que la responsabilité et la prudence est de mise au volant, au guidon et surtout à pieds.

     

    Les deux-roues très vulnérables

     

    L’année dernière, les piétons ont été le plus victimes d’accidents mortels : 22 sont décédés en 2014. Depuis le début de l’année 2015, 5 piétons ont déjà perdu la vie.

     

    L’année dernière, 8 motards et 8 pilotes de deux-roues ont été tués sur les routes. En 4 mois et demi en 2015, déjà 3 motards et 5 scootéristes (dont 2 étaient des passagers) ont été victimes d’accidents mortels.

     

    Cette année, un cycliste et 3 automobilistes sont aussi morts sur nos routes.

     

    Les 18-24 ans paient le plus lourd tribut avec 6 décès.

     

    Une année très accidentogène

    Au 17 mai 2015, 18 personnes ont perdu la vie dans des accidents de la route. L’année dernière à la même période, 16 décès avaient été dénombrés.

     

    Le nombre d’accidents corporels entre janvier et avril et aussi en forte augmentation : 247 en 2015, soit 10,8% de plus que l’année dernière.

     

    Les services de la préfecture dénombrent 330 blessés sur cette période dont 105 ont dû être hospitalisés. Des chiffres respectivement en hausse de 26,9% et 69,3% par rapport à 2014.

     

    Des actions de prévention

     

    Depuis le mois d’avril, une opération de sensibilisation aux accidents de la route mortels est en cours. 12 silhouettes pour les décès recensés en 3 ans sur 2 tronçons de l’île ont été dressé dans le cadre du plan départemental de sécurité routière, le lycée professionnel Léon de Lépervanche au Port, en partenariat avec le conseil régional et la Sécurité routière.

     

    De leur côté, les gendarmes de l’Escadron départemental de la sécurité routière multiplient les contrôles d’alcoolémie et de vitesse, deux facteurs importants dans les accidents mortels.

     

    Pendant ces week-ends prolongés du mois de moi, notamment ces jours-ci avec le pont de l’Ascension, les militaires ont annoncé qu’ils seraient sur les routes sur leur page Facebook, rappelant que sur la route il faut être "tous responsables".

    Ce week-end, de très grands excès de vitesse ont été enregistrés. Un automobiliste a été intercepté à Saint-Louis avec 2,62 g/l d’alcool dans le sang, 7 passagers à bord d’une Toyota Yaris qui roulait le coffre ouvert.


    votre commentaire
  • Collision entre une voiture et un scooter :

    3 jeunes sur le deux-roues, deux blessés graves

     

     
     
     
     
         

    Un grave accident s’est produit ce lundi aux alentours de 6h00 au niveau de la ravine des Cabris, ligne Mahavel. Suite à une collision frontale entre une voiture et un scooter, deux jeunes hommes sont grièvement blessés, leur pronostic vital est engagé. Ils étaient trois à bord du deux-roues. Le passager de la voiture est légèrement blessé.

     

    Un grave accident de la route s’est produit tôt ce lundi 18 mai. Deux jeunes hommes sont dans un état grave suite à une violente collision survenue au niveau de la ligne Mahavel, entre la ravine des Cabris et Bras de Pontho.

     

    Trois hommes se trouvaient à bord d’un scooter - sans casques - lorsque le choc s’est produit.

     

    Selon nos informations, le pilote du deux-roues aurait perdu le contrôle de son engin dans une courbe, après un dépassement dangereux.

     

    Deux jeunes hommes grièvement blessés

     

    Âgés de 14, 19 et 21 ans, les trois hommes qui avaient pris place sur le scooter ont rapidement été pris en charge par les secours. Ils ont tous les trois été transférés au GHSR (Groupe Hospitalier Sud Réunion). 

     

    Le bilan de cette violente collision entre une voiture et un scooter fait état de deux blessés graves - deux hommes à bord du deux-roues - et deux blessés légers, le troisième homme sur le scooter et le passager de la voiture.

     

    Ce nouvel accident grave s’inscrit dans une véritable série noire sur le département.

    En 137 jours, 18 personnes ont perdu la vie sur les routes réunionnaises. Un nombre plus élevé qu’en 2014 sur la même période. Des actions de prévention routière tentent de sensibilisation


    votre commentaire
  • Saint-Louis: Contrôlé avec 2,62 g/l d'alcool dans le sang

     


     
    Saint-Louis: Contrôlé avec 2,62 g/l d'alcool dans le sang
     
     
     
    Un conducteur a été contrôlé avec 2,62 g/l d'alcool dans le sang hier soir à 22h20 par la brigade de la Rivière Saint-Louis. Il a tenté d'échapper au contrôle avant d'être rattrapé par les motocyclistes de la brigade. Il transportait sept personnes avec le coffre de sa voiture ouvert.

    Son permis lui a été retiré et il sera convoqué en Justice.
     

     

    Dimanche 17 Mai 2015 - 17:42

    votre commentaire
  • Le Tampon: Alan, 14 ans, retrouvé sain et sauf

     


     
    Source: Gendarmerie de la Réunion
     
     
    Source: Gendarmerie de la Réunion
     
     
    Alan Ferrère, 14 ans, a été retrouvé ce vendredi 15 mai. L’adolescent originaire du Tampon était porté disparu depuis le 20 avril. Placé en famille d’accueil, Alan avait fugué à la sortie des cours. Sa disparition avait suscité l'inquiétude de ses proches et de tous les Réunionnais.

    "Grâce à la perspicacité de témoins qui l'ont reconnu, aux informations rapportées aux enquêteurs et au maillage des gendarmes sur le terrain, l’adolescent a été retrouvé sain et sauf aujourd'hui par les militaires de la brigade du Tampon", indiquent les gendarmes sur leur page Facebook. Il a été remis à sa famille. 
     

     

    Vendredi 15 Mai 2015 - 21:24

    votre commentaire
  • Dimanche 17 mai 2015: Revue de Presse

     


     
    Dimanche 17 mai 2015
     
     
    "Une mère et ses deux filles miraculées": C'est la Une du Jir ce dimanche. Coincées dans leur voiture après une chute de 30 mètres à Sainte-Marie, elles s'en sont sorties avec seulement quelques égratignures, sauvées par deux riverains.

    Le Quotidien revient sur la dernière journée du Tempo Festival: "Tempo Pluvieux, Tempo Heureux". Plusieurs milliers de personnes étaient à Saint-Leu malgré la pluie hier soir. La parade finale fut un grand succès.
     

    Faits-divers

    Une femme a perdu la vie hier au gouffre de l’Étang -Salé. C'est un touriste présent sur les lieux qui a vu la femme se débattre dans l'eau et a appelé les secours. Elle n'a malheureusement pas pu être sauvée.

    Société

    Les transporteurs ont enfin trouvé un accord avec Holcim et Lafarge. L'activité reprendra lundi.
     

    Culture

    Le Festival du film de la Réunion a commencé hier soir. Parmi les films, deux Réunionnais, celui de Sophie Bernier qui a parcouru la mer entre Maurice et La Réunion en Kitesurf, et de Séverine et sa famille pendant huit mois en Amérique du Sud.
     

    Sport

    Le PSG a remporté son match de Ligue 1 hier soir contre Montpellier (2-1) ce qui assure aux Parisiens le titre de champion, le troisième consécutif.

     

    Dimanche 17 Mai 2015 - 08:02

     

     

     


    votre commentaire
  • Un accord trouvé entre les transporteurs et Holcim/Lafarge

     


     
    Un accord trouvé entre les transporteurs et Holcim/Lafarge
     
     
    Fin de la grève des transporteurs. L'activité reprendra normalement demain. Après six jours de conflit, un accord a été trouvé hier entre les syndicats des transporteurs et les cimentiers Holcim et Lafarge.

    C'est après deux heures à la préfecture que le problème du minimum garanti a été résolu. Le préfet a ainsi aidé à faire enterrer un système de rémunération vieux de plus de 20 ans.

    Les transporteurs auront donc la garantie d'être payés 340 euros par jour, soit 6.800 euros par mois, qu'ils fassent ou non des voyages. La raison: les charges, salaires, crédits et le prix du gasoil à payer. Les transporteurs demandaient en début de semaine 380 euros.

    4 millions d'euros par jour perdus

    Mais il était important de trouver une solution car ce ne sont pas moins de 4 millions d'euros perdus par jour de grève dans le secteur du BTP.

    Cette perte n'a d'ailleurs pas plu aux syndicats autres que la FNTR et la FTOI. L'Unostra, la SRTT et la FT2R dénonçaient hier les méthodes de Jean-Bernard Caroupaye, président de la FNTR.

    Une tension pour le moment apaisée car tous semblent y trouver leur compte.
     

     

    Dimanche 17 Mai 2015 - 08:12

    votre commentaire
  • VOLCAN : ALERTE 1 MISE EN PLACE AU MOMENT OU JE VOUS FAIS PARAITRE CET ARTICLE

    Volcan: Plus de 100 séismes entre le 13 et le 16 mai

     

    L'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise a dressé un bilan ce dimanche de l'activité sismique du volcan depuis le 13 mai. Il y a eu plus de 100 séismes. Ce matin il y en a eu 43. Voici les données:


     
    Volcan:  Plus de 100 séismes entre le 13 et le 16 mai
     
     
     
    "Sismicité

    Depuis le 13 mai (date du précèdent bulletin), l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise a enregistré
        •    92 séismes volcano-tectoniques (VT) sommitaux
        •    90 séismes volcano-tectoniques sommitaux profonds (à l’aplomb du sommet sous le niveau de la mer) dont 77 pour la seule journée du 13
        •    67 éboulements dans le cratère Dolomieu
        •    1 séisme local (en profondeur sous ou à proximité de l’ile)

    Les séismes Volcano-Tectoniques sommitaux ont été localisés à l’aplomb du cône sommital, entre 500 en dessous du niveau de la mer et 500 m au dessus du niveau de la mer. Leurs magnitudes sont dans l’ensemble plus élevées que celles mesurées dans jusqu’alors.

    Remarque : Au cours de la journée du 17 mai (aujourd'hui), entre 4H du matin et 8H00 (soit entre 00H et 4H TU) nous avons déjà enregistré 43 séismes sommitaux.

    Mesures de déformation

    La déformation à la base du cône sommital (vers 2000m au dessus du niveau de la mer) se poursuit avec une tendance nette à l’inflation. Dans la zone sommitale, la vitesse d’inflation s’est ralentie.

    Mesures géochimiques

        •    Mesures de SO2 depuis le bord de l'enclos Fouqué : Flux de SO2 au-dessous ou proches du seuil de détection (= émissions diffuses, pas de panache gazeux soutenu)
        •    Mesures de gaz au sommet :
               - SO2 : après le pic d’émissions du 3 mai, de plus faibles concentrations sont détectées
              - H2S : poursuite et accélération de la tendance à l’augmentation           
              - CO2 : stable, sur des valeurs élevées
        •    Mesures de CO2 par le sol (Zone Plaine des Cafres-Plaine des Palmistes) :
               - PCRN (Bourg Murat) : En augmentation
               - PNRN (Plaine des Palmistes) : stable, sur des valeurs élevées
               - BLEN (Piton Bleu) : stable, sur des valeurs élevées

    REMARQUES :
    L’augmentation des émissions en H2S détectée depuis mi-mars au niveau des fumerolles du sommet du Piton de la Fournaise se poursuit et accélère depuis le 5 mai, c'est-à-dire tout de suite après un pic dans les émissions en SO2 observé le 3 mai.

    Les concentrations en H2S mesurées au sommet du Piton de la Fournaise (0.1-0.35 ppm) sont dans la gamme typique des panaches volcaniques dilués. Ces concentrations peuvent être perçues par la population comme une odeur ‘d’œuf pourri’ mais ne représentent pas un risque pour la santé."

     

    Dimanche 17 Mai 2015 - 11:14

    votre commentaire
  • Femme noyée à l’Étang -Salé:

    Elle aurait voulu mettre fin à ses jours

     


     
    Femme noyée à l'Etang-Salé: Elle aurait voulu mettre fin à ses jours
     
     
    Une femme est morte noyée hier après-midi au Gouffre de l’Étang -Salé. C'est un couple de touristes qui l'a aperçue se débattant dans l'eau et qui a alerté les secours. Mais les vagues particulièrement fortes ne lui ont pas permis de sortir d'elle-même et ont limité les capacités des pompiers plongeurs.

    Un hélicoptère de la gendarmerie est alors intervenu, en vain.

    La femme de 32 ans est décédée. Fragile psychologiquement et souffrant d'une pathologie, elle aurait voulu mettre fin à ses jours. Son sac à main a été retrouvé à l'endroit où elle a sûrement sauté.

     

    Dimanche 17 Mai 2015 - 09:22

    votre commentaire
  • cinéma

    Les enfants de la Creuse sur grand écran

    le mercredi 20 mai 2015

    • Par Fabrice Floch
    • Publié le 15/05/2015 | 11:35, mis à jour le 15/05/2015 | 11:35

    « A court d’enfant », est un moyen-métrage de Marie-Hélène Roux. Il s’inspire de l’histoire vraie de ces « marmailles » arrachés à leurs familles pour repeupler la campagne française. Une fiction, de 50 minutes, qui sort dans une douzaine de salles en France.

     

    © "A court d'enfants"
    © "A court d'enfants"

     

     

    1963, un plan insensé prend forme. Des centaines de jeunes enfants Réunionnais sont arrachés à leurs familles, pauvres, pour repeupler la campagne française.
    Ces « marmailles » dispatchés dans des familles de Corrèze, du Limousin, du Cantal, de la Lozère et de la Creuse sont devenus, les enfants de la Creuse.
     
    Marie-Hélène Roux, réalisatrice, a été touchée par l’histoire vraie de ces « déportés ». Ces adoptions n’ont pas toutes été tragiques et certaines ont offert une vie meilleure à l’adopté, cependant de nombreux « enfants de la Creuse » ont souffert de ce déracinement.
     
    « A Court d’enfants » a été tourné en partie à Cilaos. Ce film de 50 minutes est servi par les interprétations très justes de Marie Bunel, Vincent Wintherhalter, Rocaya Paillet et l’émouvant Louzolo Mahonga-Morillonet.
     
    Ce film important pour l’histoire de La Réunion et de la France va sortir dans une douzaine de salles en France, dont 3 à La Réunion. Pour l’instant, « A court d’enfants » n’est pas programmé dans les salles de cinéma du Limousin…

     

    votre commentaire
  • Piton-de-la-Fournaise : activité intense.

    Une éruption toujours possible

    • Par Fabrice Floch
    • Publié le 15/05/2015 | 08:52, mis à jour le 15/05/2015 | 08:52

     

    L’activité souterraine de La Fournaise ne faiblit pas. Depuis le début de ce mois de Mai 2015, les sismographes de l’observatoire enregistrent quotidiennement une vingtaine de petits séismes.

    Les volcanologues ont  également observé une déformation du cône sommital.

    Cratère Bory, piton de la Fournaise © OVPF
    © OVPF Cratère Bory, piton de la Fournaise
     
    Une nouvelle éruption du piton de La Fournaise est possible. Toutes les données enregistrées par les volcanologues de la Plaine-des-Cafres sont à la hausse. Dans le bulletin du 13 Mai 2015, ils notent une augmentation des séismes volcano-tectoniques sommitaux et profonds et ont enregistré 244 éboulements dans le cratère Dolomieu. Si l’on associe ces différents indices à l’observation de la déformation de la base du cône sommital, déformation qui s’accélérait ces derniers jours avant de subitement ralentir, il est sensé d’envisager une éruption.
     
    Les gaz parlent
     
    Les spécialistes précisent dans ce bulletin un enrichissement en CO2 des gaz s’échappant des fumerolles. Ils soulignent pour les initiés : « une tendance modérée à l’augmentation des rapports CO2/H2O, CO2/H2S et CO2/SO2 », et de conclure : « Ces tendances pourraient suggérer une augmentation du transfert en fluides magmatiques vers des niveaux superficiels ».
    Si les signaux se confirment dans les faits, le piton de la Fournaise offrirait sa seconde éruption de l'année.

    votre commentaire
  • Mobilisation de l’intersyndicale éducation contre le projet des réforme des collèges.

    Un appel à la grève le mardi 19 mai a été lancé.

    L’intersyndicale éducation contre le projet de réforme des collèges. Ses membres appellent à la grève le mardi 19 mai. Les syndicats dénoncent une attaque sans précédent contre l’instruction, les programmes et les diplômes nationaux.

    Les responsables syndicaux déplore la création d’inégalité entre collèges où les enseignements seront différents mais aussi la disparition de l’enseignement du latin craint par manque de moyens.

    En quoi consiste la réforme ?

    Adoptée par le Conseil supérieur de l’éducation le 10 avril 2015, la réforme du collège portée par la ministre de l’éducation, Najat Vallaud-Belkacem, doit être mise en œuvre pour la rentrée scolaire 2016.

    Parmi les modifications majeures, l’entrée en jeu des "enseignements complémentaires". Il s’agit de modules qui s’ajoutent au tronc commun, c’est-à-dire les disciplines fondamentales déjà existantes (Français, Mathématiques et autres).

    Ces "enseignements complémentaires" prendront la forme de "temps d’accompagnement personnalisés" ou des "enseignements interdisciplinaires" qui verra les élèves travailler en petits groupes sur des thématiques transversales. 

    8 ont déjà été définies : développement durable, information/communication et citoyenneté, monde économique et professionnel, corps/santé/sécurité, culture et création artistiques, sciences et société, langues et cultures étrangères ou régionales, langues et cultures de l’antiquité.

    Les élèves aborderont au moins 2 de ces thèmes chaque année. 20% du temps d’enseignement sera dédié à ce nouveau module.


    votre commentaire
  • CACAO PEI : LE RETOUR

     

     

    "Des tablettes en 2020 – Le pari du cacao péi"  à la Une du Quotidien de ce vendredi. C'est le pari de l'association Cacao Péi qui croit dans cette filière qui a existé à La Réunion. Hubert Hervet, l'un de ses membres, est en Métropole depuis près d'un mois pour faire le tour des grands chocolatiers de France, avec dans ses valises des échantillons de fèves de cacao péi.


    2 commentaires
  • St-Philippe: Une jeune tortue morte,

    sans doute percutée par un bateau

     


     
    Une jeune tortue verte sur le littoral de La Réunion ©Kélonia
    Une jeune tortue verte sur le littoral de La Réunion ©Kélonia
     
    Le 6 mai 2015, alertée par les maîtres-nageurs de la piscine du Baril à Saint-Philippe, l'équipe de Kélonia s’est rendue sur place pour identifier le cadavre d’une tortue de mer.

    Il s’agissait d’une jeune tortue verte (Chelonia mydas), ce que confirme la longueur de sa carapace : 40cm.

    La carapace de cette tortue présentait des traces d’un choc violent qui pourrait avoir été provoqué par un bateau. La mort remontait à plusieurs jours et le cadavre a été ramené sur la côte par la houle. Des prélèvements d’écailles et de peau ont été réalisés pour des analyses génétiques par l'équipe de l’observatoire.

    Cette triste trouvaille est l’occasion pour Kelonia d'appeler les plaisanciers et pêcheurs à redoubler d’attention près des côtes notamment.
    Les tortues marines doivent régulièrement remonter en surface pour respirer. Elles somnolent également souvent en surface pour se réchauffer aux rayons du soleil. Dans ces moments, elles sont particulièrement vulnérables aux chocs avec les coques ou les hélices des engins rapides.

    Il est donc important en bateau, à proximité des côtes, de réduire sa vitesse et de toujours regarder vers l'avant pour éviter les collisions avec des objets flottants ou…des tortues.

    Le 26 avril, une jeune tortue imbriquée avait été découverte flottant dans le lagon de l’Ermitage, morte suite à l’ingestion d’un hameçon. Le 21 février, une autre avait été retrouvée piégée dans des filets de pêche à la dérive à Sainte-Suzanne.
     

     

     

    Vendredi 15 Mai 2015 - 11:59

    votre commentaire
  • Kafyab poursuit son tour de l'île pour célébrer

    l'abolition de l'esclavage

     


     
    Source: FB - Photo: DR
    Source: FB - Photo: DR
     
     
    Entre ses mains, le drapeau réunionnais qu’il brandit tout au long de son périple. Christophe Barret, alias Kafyab, s’est lancé le dimanche 10 mai dans un tour de l’île en 51 jours pour célébrer l’abolition de l’esclavage.

    Ce même-jour, l’homme s’était enchaîné dans la matinée devant la préfecture de Saint-Denis. Une action coup de poing pour dénoncer surtout l’absence de célébration de l’abolition de l’esclavage, officiellement fixée le 10 mai par une loi de 2008.

    Jusqu’au 30 juin, Kafyab arpente ainsi les villes et sentiers de l’île pour faire connaître ses revendications à la population, expliquer sa démarche. Ce vendredi, il quitte le Sud au départ de Saint-Louis pour se rendre au Guillaume. Prochaine étape: Mafate, ce week-end. 

    Selon le JIR, Christophe Barret souhaite non seulement que le 10 mai soit célébré à la Réunion, comme c’est le cas dans en Métropole et dans d'autres DOM, mais réclame aussi "la reconnaissance du principe de réparation de ce crime qu'est l'esclavage". 

    Toutes les étapes de son aventure sur Facebook: Somin Simandèl
     

    Kafyab poursuit son tour de l'île pour célébrer l'abolition de l'esclavage
     

     

    Vendredi 15 Mai 2015 - 10:10

    votre commentaire
  • Importation de roches malgaches : un marché et des questions

     

    • Par Fabrice Floch
    • Publié le 13/05/2015 | 09:39, mis à jour le 13/05/2015 | 09:39

    Combien de tonnes de galets de Madagascar faut-il importer pour construire la Nouvelle route du Littoral ?

    250 000 tonnes, selon les uns, plus de 3 millions de tonnes selon les autres. L’importateur serait Joël Mongin via la STTP OI

    © Réunion 1ère
    © Réunion 1ère

     

     

    Décidément le chantier de la Nouvelle Route du Littoral polarise toutes les attentions. Les transporteurs entament leur second jour de grève à l’appel de la FNTR, fédération présidée localement par Jean-Bernard Caroupaye.
     
    Dans le même temps, Joël Mongin, ex-homme fort de ce syndicat professionnel, apparaît à la tête d’un projet d’importation de 250 000 tonnes de roches. « Des galets malgaches », de 5 tonnes chacun, destinés à construire l’assise du futur viaduc qui enjambera l’océan Indien entre La Possession et Saint-Denis.
     
    Les roches débarquent au port de la Pointe-des-Galets
     
    Ce recours à l’importation de galets a été favorisé par l’opposition de plusieurs communes à l’extraction d’andains (Ndlr : nom de ces énormes galets) sur leur sol. Après les échecs d’ouvertures de carrières à La Possession, Saint-Paul, Saint-Leu entre autre, la région devait se résoudre à importer la matière première. Un marché qui échappe aux transporteurs locaux qui devront se contenter d’aller/retour entre le chantier de La NRL et (Ndl :ironi e) le port de la Pointe-des-Galets.
     
    250 000 tonnes ou 3 millions 800 000 tonnes ?
     
    En cette période post élections régionales, les opposants à la future autoroute sur l’océan, s’interrogent sur cette surprenante importation de roches. Ils affirment que ce ne sont pas 250 000 tonnes, mais 3 millions 800 000 tonnes qui seront nécessaires.
    Ils s’interrogent sur le surcoût d’une telle importation, sur la passation du marché, les appels d’offre…
     
    Des explications et des précisions ont été demandées à la région et à l’État. Si les réponses ne sont pas satisfaisantes, la justice devrait une nouvelle fois se prononcer sur la légalité des différentes démarches.

    Reportage : Jean-Régis Ramsamy, Christian Krans


    votre commentaire
  • LES RENCONTRES ALTERNATIVES
     
     
    Photo de Les rencontres alternatives.

     APPEL A BÉNÉVOLES 23, 24 & 25 mai

    Nous recherchons des bénévoles pour aider à la fabrication de la scénographie du festival de l'image sous-marine. Cette installation sera faite principalement avec de la palette et des matériaux de récupération, vous pourrez apprendre à utiliser ces matériaux et il n'y a pas de niveau particulier à avoir, seulement de la motivation!

    L’ensemble des objets réalisés seront ensuite utilisés dans les futurs locaux de l'association. les ateliers sont gratuits et à partir de 16 ans. Les dates des ateliers sont les 23, 24 & 25 mai, de 9h à 12h et de 13h à 16h et se dérouleront au Port.

    Pour s'inscrire c'est simple, il suffit de nous envoyer un mail à contact@les-rencontres-alternatives et de nous préciser, votre nom, numéro de tel, à combien de personnes vous souhaiteriez venir & les créneaux où vous voudriez venir (le/les jours, et matin et/ou après midi).

    Attention les places sont limitées!!!

    Plus d'infos au  0692 59 69 27 julien


    votre commentaire
  • quadruple


    C'est une grande première mondiale qui a eu lieu à l'hôpital de Saint-Pierre plus exactement à la maternité. Celle que nous nommerons par ses initiales C.R a donné naissance à 4 enfants de 4 pères différents.

    C'est en assistant à l'accouchement de son épouse qu'un Saint-Louisien est pris d'un doute et demande un test ADN afin d'avoir l'esprit tranquille. Ce créole blanc est réjoui de l'arrivée de ses enfants, tout va bien pour le premier, puis il est un peu étonné lors de la sortie du second, de constater qu'il est assez foncé voir de type cafre. Il se dit qu'après tout c'est normal car nous sommes tous issus de métissages et les gènes sont parfois capricieux. Il est aussi un peu étonné quand le 3ème enfant semble typé malbar alors que sa femme est aussi créole blanche. Il se dit qu'après tout, elle a peut-être des ancêtres originaires d'Inde. Quand le 4ème apparaît sous les traits d'un asiatique, le mari est désappointé et quitte la salle de travail.

    Discrètement il prélève un cheveu de chacun des nourrissons et entreprend en secret d'envoyer les prélèvements en express à un laboratoire métropolitain pour comparaison avec son propre profil ADN. Le résultat arrive 5 jours plus tard par email et est sans appel. Il n'est le père que d'un des enfants. La belle est bien obligée d'avouer qu'en plus de son mari, elle entretenait une triple relation. Elle avait mis au point un emploi du temps réglé au millimètre si bien qu'aucun des 4 prétendants ne se doutait de l'existence des autres. Rappelons que ce phénomène connu porte le nom de "superfécondation" en cas de rapports différents et rapprochés.

    L'identité des papas révélée, ils ont été joints par téléphone pour avoir leur avis sur le fait divers :

    Papa 1 : "La S............ !".
    Papa 2 : "Oh la S............!".
    Papa 3 : "Non mais quelle S........."
    Papa 4 (le mari) : "Moin moin lé même pu cocu, faut invente un nouveau mot pou moin, du coup mi en vient à douter que elle té vraiment vierge lors de notre première fois comme elle la dit !".

    L.O


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique